Que vaut la marque Christian Pellet ? Avis et meilleurs produits

Christian Pellet n’est pas la marque de chaussures la plus connue en France. Elle jouit pourtant d’une riche histoire et refait parler d’elle depuis son rachat par Spartoo, début 2021.

Et s’il était temps de lui redonner ses lettres de noblesses ? On vous dit en tout cas tout ce qu’il faut savoir et on vous donne notre avis sur les chaussures Christian Pellet dans cet article.

L’histoire de la marque Christian Pellet

« Established 1860« . Comme l’indique le logo, la marque Pellet est bien née en 1860, dans la ville de Vienne, en Isère. C’est alors Pierre Pellet, cordonnier, qui se lance sur le marché de la chaussure pour homme.

Rapidement, la marque se distingue par ses produits élégants et robustes et un joli travail du cuir. 160 ans après sa création, la marque, devenue Christian Pellet, mise toujours sur des matériaux nobles pour rester fidèle aux racines de la maison et proposer aux hommes des souliers durables. Bien qu’établie en Isère, l’entreprise a choisi de fabriquer ses collections dans des ateliers basés au Portugal, le pays étant très réputé pour son savoir-faire en la matière.

Pendant de longues années (de 1950 à 1970 environ), l’illustrateur René Gruau participe aux campagnes de communication Pellet avec de jolies affiches (que l’on retrouve régulièrement sur les sites de vente aux enchères). Puis dans les années 1980, c’est une collaboration avec Alain Prost, qui contribue à la renommée de la maison iséroise.

Ayant opté pour un positionnement semi-luxe, Christian Pellet a connu un passage à vide à l’aube du 21e siècle, face à une concurrence de plus en plus rude. Début 2021, la marque a finalement été rachetée par le groupe grenoblois Spartoo (en même temps qu’une autre marque de chaussures française historique, JB Martin). Aujourd’hui, elle espère donc se relancer, notamment auprès d’une clientèle plus jeune, mais toujours avec des chaussures aussi belles que confortables et résistantes.

Chaussures iconique Christian Pellet

Notre avis sur Christian Pellet

Qui dit positionnement haut de gamme dit généralement prix élevés. Avec des chaussures vendues entre 120 et 180 euros, Christian Pellet a le bon goût de rester accessible, au vu de la qualité des produits.

On aimerait tout de même voir au moins une partie de la production fabriquée en France, afin de faire honneur au patrimoine de la marque (d’autant que Vienne n’est pas très éloignée de Romans, le berceau de la chaussure française !).

Les meilleures chaussures de Christian Pellet

Depuis sa création, Christian Pellet a bâti sa réputation sur l’excellence de ses souliers en cuir. Les Derbies et Richelieu, bien sûr, mais aussi les mocassins et chaussures bateau.

La derby Macho fait ainsi figure de modèle iconique, avec son épaisse semelle crantée en caoutchouc et sa tige en cuir (croûte de cuir ou cuir pleine fleur). Dans un autre registre, on vous conseille aussi de vous intéresser aux bottines de la marque. Enfin, Christian Pellet étant en plein renouveau, on trouve aussi des « baskets » très élégantes.

Attention, il faut parfois opter pour une taille en dessous de sa pointure habituelle selon le modèle choisi (c’est indiqué sur le site).

Derby Macho : 145€
Chaussures Christian Pellet Macho
Chelsea Boots Bill : 135€
Bottines homme Pellet
Baskets montantes Odin : 155€
Avis Christian Pellet - baskets Odin

Où acheter des chaussures Christian Pellet ?

Puisqu’elle appartient désormais au groupe Spartoo, la marque est évidemment bien présente sur le célèbre e-shop. D’autres boutiques en ligne dédiées à la chaussure mettent à l’honneur les collections iséroises, à l’image de Sarenza ou Millim.

Mais pour les hommes qui veulent essayer leurs chaussures Christian Pellet avant de les acheter, on retrouve des magasins et revendeurs un peu partout en France… et même en Autriche !

Les dernières actus de la marque

Rédigé par Ludovic

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !

Réagir à cet article