Tout savoir sur EDOX : avis et plus belles montres

Créée en 1884, la marque EDOX fait partie des grands noms de l’horlogerie suisse. Elle demeure pourtant relativement peu connue du grand public, en dépit d’une production de qualité. Son histoire mouvementée n’y est sans doute pas étrangère. Mais alors, que valent vraiment les montres EDOX ? On vous donne notre avis dans cet article.

L’histoire de la marque EDOX

EDOX logo

Fils d’un maître fondeur, Christian Ruefli-Flury se passionne pour l’horlogerie dès l’adolescence, dans les années 1870. A la fin de son apprentissage, il travaille pour Jean Aegler, un horloger suisse de Bienne jusqu’en 1883. L’année suivante, c’est pour faire plaisir à sa chère et tendre, Pauline, qu’il décide de fabriquer une montre de poche, qu’il offre en cadeau à sa belle pour son 25e anniversaire. Subjuguée par ce travail, celle-ci incite le jeune horloger à créer sa propre marque : EDOX, qui signifie « mesure du temps » en grec ancien, voit ainsi le jour en 1884.

Dans un style qui n’est pas sans rappeler celui de Longines, EDOX choisit le sablier pour son logo. Même si les versions divergent, il semblerait qu’il ait été utilisé dès le début du 20e siècle, et il est toujours bien présent sur les montres de la marque aujourd’hui.

Christian Ruefli-Flury décède en 1921 et c’est un homme d’affaires du nom de Robert Kaufman-Hug qui reprend en mains la destinée de l’entreprise (jusqu’en 1965). EDOX prospère et développe de nombreux nouveaux modèles, à commencer par l’Amphibia étanche en 1931. Celle-ci préfigure déjà la Delfin, lancée en 1961 et qui révolutionne les standards de la montre de grands fonds avec sa couronne à double joint et son double fond de boîte.

Edox Water Champion depuis 1961

Si EDOX fait figure de « champion aquatique », la marque suisse veut être à l’aise sur tous les terrains. Dans la foulée de Rado et de sa DiaStar 1, elle crée donc la Bluebird en 1969, une montre élégante, robuste, évidemment étanche, mais surtout dotée d’un boîtier et d’un verre résitant aux rayures.

Malgré le lancement de la Géoscope en 1970, présentée comme la première montre capable d’afficher l’heure de plus de 50 pays à travers le monde, la décennie suivante est plus compliquée. Alors qu’elle connaît quelques difficultés financières, EDOX est frappée par la crise du quartz comme toutes les marques suisses. Il lui faudra près de 30 ans, un changement de propriétaire et un déménagement de Bienne aux Genevez (dans le Jura suisse) pour s’en remettre.

Au début des années 2000, EDOX peut se targuer d’être l’une des dernières marques horlogères helvètes indépendantes. Elle se tourne vers le sport et devient sponsor de plusieurs compétitions comme les Extreme Sailing Series en voile, le rallye Dakar et le championnat du monde des rallyes WRC. Profitant de la tendance néo-rétro, elle poursuit sa mue et connaît un joli retour de flamme dans les années 2010, marquées par la renaissance de la Delfin en 2013.

Aujourd’hui, à près de 140 ans, EDOX est redevenu un nom qui compte dans le paysage horloger. Une marque dont les garde-temps au look sportif qui n’ont pas peur de se jeter à l’eau séduisent les hommes du monde entier.

Avis sur les montres EDOX

Notre avis sur EDOX

Sous le radar ? Sous-estimée ? Il y a sans doute un peu de ça chez EDOX, qui fait selon nous partie des marques qui ne bénéficient pas de la notoriété qu’elle mérite. Car si la société a connu une histoire mouvementée, elle propose toujours aujourd’hui des montres de qualité.

Sur un segment proche de celui d’Alpina ou Hamilton, EDOX se distingue par certains modèles au design plus affirmé. On aime… ou pas !

A lire aussi :
Les grandes marques horlogères qu’un passionné de montres doit connaître

Les montres iconiques de EDOX

A plus de 60 ans, la Delfin se porte toujours bien, merci pour elle ! Relancée en 2013, elle se décline aujourd’hui dans une multitude de versions, notamment la Mecano avec son cadran squeletté. Etanche à 200 mètres et animée par un calibre Edox 85, cette montre est sans doute celle qui représente le mieux le savoir-faire de la marque et son statut de « Water Champion ».

Delfin Mecano Automatic : 1459€
Avis montres EDOX Delfin Mecano Automatic

Sponsor du championnat WRC, EDOX a également développé une gamme qui multiplie les clins d’oeil au sport automobile, la Chronorally. Outre le généreux diamètre de 48mm de son boitier en titane, c’est son poussoir surdimensionné qui saute aux yeux, alors que le cadran texturé (avec des damiers) et le bracelet en silicone (qui n’est pas sans rappeler les pneumatiques des voitures) renforcent le look sportif du modèle.

Chronorally Automatic : 2625€
Avis montres EDOX Chronorally Automatic

Enfin, pour ceux qui chercheraient davantage de sobriété et d’élégance (mais toujours avec une once de sportivité), les collections Neptunian, North Sea et Skydiver restent des valeurs sures. Etanche à 300m et dotée d’une jolie lunette en céramique colorée, cette dernière revisite l’esthétique seventies de jolie façon.

SkyDiver Date Automatic : 1575€
Avis montres EDOX SkyDiver

Où acheter des montres EDOX ?

Avec seulement 3 revendeurs en France (2 en région parisienne, un à Toulouse), EDOX ne bénéficie pas de la meilleure des visibilités (d’où le fait qu’elle soit autant sous-estimée, comme évoqué plus haut). Heureusement, ces montres suisses sont plus accessibles en ligne, la marque étant notamment référencée chez Ocarat, Chrono24, Masters in Time ou encore Montre-Automatique.com.

Les meilleures offres EDOX du moment

Les dernières actus de la marque

Ludovic

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi d'horlogerie, de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *