Défilés de mode homme à Milan : enfin de la folie !

Des vrais défilés d'été pour les collections 2015

--- Le ---

Après les looks chics et classiques de la semaine de la mode londonienne, les défilés milanais ont mis de la couleur dans la mode masculine de l'été 2015.

Défilés de mode homme à Milan : enfin de la folie !
Défilé Bottega Veneta / ©AFP PHOTO - OLIVIER MORIN ©
RelaxNews

Plus de couleurs, de la décontraction, des tenues légères et un brin de folie : l'été est enfin arrivé sur les podiums, grâce notamment à Bottega Veneta et Vivienne Westwood, lors des défilés milanais de prêt-à-porter masculin pour l'été 2015.

Bottega Veneta : une grande décontraction

Couleurs pastel – vert d'eau, bleu lagon, rose pâle, sable, crème – et bermudas, pantalons roulés en boules jusqu'aux genoux, tee-shirts légers et au col très large, chemises qui s'ouvrent généreusement sur la poitrine, matières fluides et légères – soie, coton, viscose, lin –, pulls à même la peau...

Légèreté et élégance, et surtout une grande décontraction pour des tenues très estivales. Au pied, des tennis confortables et au bras, de larges sacs en cuir de vachette avec en clin d'oeil, le motif "intrecciato", emblème de la maison. Le directeur artistique Thomas Maier, très applaudi, a expliqué avoir voulu "transmettre une idée de liberté, d'athlétisme et de relaxation". Un pari réussi !

Salvatore Ferragamo : des couleurs timides

Là aussi, les couleurs sont présentes, mais de manière plus timide. D'où des teintes plutôt rouge brique, bleu pétrole, vert sapin, ocre. Beaucoup de shorts, en viscose et soie, qui pourraient ressembler à des pyjamas mais qui, associés à des motifs pied-de-poule, cachemire ou à carreaux, les "habillent" au mieux, un bon point à porter au crédit du directeur artistique de la marque, Massimiliano Giornetti. Jambes et pieds sont nus, dans des mi-sandales, mi-mocassins, et les vestes ont les manches courtes ou relevées.


Défilé Salvatore Ferragamo printemps-été 2015

Vivienne Westwood : touche pas à mon cochon !

Ce n'est pas à la grande dame de la mode anglaise qu'on reprocherait d'être trop terne ou de valoriser des tenues trop classiques... Au contraire, si là aussi les pantalons remontent aux genoux, les mannequins portent des piercings au nez et des signes cabalistiques dessinés sur leur visage... ou carrément un faux nez de cochon (la créatrice se bat contre l'élevage intensifs des porcs).

Grosses fleurs sur fond noir, caleçons moulants imprimés, chemises col pelle à tarte, larges chapeaux haut de forme en paille... Certes, ça part un peu dans tous les sens, mais au moins, ça décoiffe !


Défilé Vivienne Westwood printemps-été 2015

Missoni : le surf encore à l'honneur

Angela Missoni, l'héritière de la grande maison italienne de maille, poursuit sa quête de l'homme surfeur encore cet été, dans ce qu'elle appelle une ambiance "bohémienne hédoniste".

Dans ce nouveau défilé, le mâle Missoni, tous pectoraux dehors, est "curieux et cosmopolite", se laisse porter par le "métissage des cultures, entre la sensibilité européenne et la nature exotique et transcendante du Maghreb". D'où des gilets aux motifs de tapis marocains, des écharpes à rayures horizontales, des teintes tye-and-dye bleu marine et vert émeraude et les couleurs du désert sont reines: sable, ocre, brique... Là aussi, le short se porte au-dessus du genou, décidément une tendance lourde de la prochaine saison.


Défilé Missoni printemps-été 2015

Prada : un défilé très sombre

Avec comme décor une piscine, on imaginait la collection dessinée par Miuccia Prada avoir été inspirée par l'ambiance bleu lagon des mers du Sud. Que nenni, c'étaient plutôt les abysses autour desquelles défilaient les mannequins, au son d'une musique flippante et très dark.

Et cette noirceur s'est vue dans les vêtements - des costumes noirs aux empiècements blancs, du vert foncé, du bleu jean - mais également dans l'absence totale du moindre bout de peau. Pas un mollet, pas un bras, pas un cou dévoilé! Seuls sont visibles les chevilles et les pieds, au large dans des sandales de piscine revisitées. Pas un bermuda, un tee-shirt ni une chemisette, mais des pulls et des imperméables. Dommage pour une collection qui n'a d'estivale que le nom.


Défilé Prada printemps-été 2015

A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES