Ferdinand Berthoud FB1 : la plus belle montre de 2016

Le chronomètre Ferdinand Berthoud FB1 a reçu l'Aiguille d'Or 2016. Une récompense prestigieuse pour un garde-temps exceptionnel.

Gros plan sur la montre d’exception de la Chronométrie Ferdinand Berthoud

Après avoir été élue « Meilleure montre de l’année » en juin 2016 lors de la troisième édition du SIAR de Madrid, le chronomètre Ferdinand Berthoud FB1 vient de recevoir l’Aiguille d’Or, distinction suprême. Cette montre exceptionnelle rend directement hommage à Ferdinand Berthoud ; c’est un garde-temps qu’il aurait pu créer s’il vivait encore aujourd’hui.

Une montre qu’on ne se lasse pas d’admirer

Fabriqué en seulement 50 exemplaires, le chronomètre Ferdinand Berthoud FB1 en or gris possède un caractère affirmé avec un design sobre et original. Son boîtier octogonal à huit hublots étanches laisse entrer la lumière pour que l’on admire ses rouages.

Meilleures marques de montres allemandes

Quand on parle de pays avec une grande tradition horlogère, on pense avant tout à la France et à la Suisse. Beaucoup moins au Japon et à l'Allemagne. Alors que les marques nippones se sont essentiell...Lire la suite

L’architecture de ce boîtier est inspirée des montres marines de Ferdinand Berthoud ainsi que du système de suspension à cadran des chronomètres de bord. Les éléments octogonaux sont en or 18 carats, les quatre glaces latérales antireflet permettent d’admirer les éléments essentiels du mouvement et le fond saphir dévoile le tourbillon et le mécanisme frisée-chaîne.

Le chronomètre Ferdinand Berthoud FB1 a reçu l'Aiguille d'Or 2016

Des aiguilles d’or, des vraies !

Les aiguilles de la montre Ferdinand Berthoud FB1 reprennent les différents formes utilisées pour de précédents modèles. Celle des secondes, en bronze, est très fine et très longue. Elle est galbée à l’extrémité avec un contrepoids ronds et court sur le pourtour du cadran sur une bague en verre saphir translucide.

Les aiguilles des heures et des minutes en or 18 carats, en forme glaive, ajourées et lapidées, prennent place dans un compteur laqué blanc au sommet du cadran. On remarque a également l’indicateur de réserve de marche à pointe triangulaire galbée qui prend place à 9 heures dans un compteur creux entouré des inscriptions « Haut », « Bas ». Le tout avec une extrême lisibilité grâce au dessin sobre. Le cadran s’ouvre en son centre pour laisser voir le mobile des secondes.

Un mouvement à remontage manuel exclusif

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Le mouvement du chronomètre FB1 de Ferdinand Berthoud est le premier mouvement mécanique à remontage manuel de la manufacture suisse. Il rend hommage au célèbre maître horloger. Il est doté d’un système exclusif de régulation à force constante à transmission fusée-chaîne suspendue. Quant au mécanisme de réserve de marche, il est très particulier. L’ensemble est sobre et de toute beauté. En même temps, on ne reçoit pas un titre comme l’Aiguille d’Or par hasard…