Emera : la nouvelle marque de montre suisse qui veut casser les codes de l’horlogerie de luxe

On ne compte plus le nombre de jeunes marques horlogères qui débarquent sur le marché. Celles qui tentent, avec plus ou moins de succès, de lever des fonds sur Kickstarter ou d’autres plateformes de financement participatif. Celles qui se lancent timidement, avec un site Internet et un petit atelier, et comptent sur le bouche-à-oreille pour percer (coucou TenTimes). Et puis, il y a les autres. Les ovnis. Les marques qui arrivent avec de grandes ambitions et une montre qui veut tout renverser sur son passage.

C’est précisément le cas d’Emera, une nouvelle maison suisse qui veut casser les codes de l’horlogerie avec un modèle exceptionnel à 300 000 euros. Nous avons pu rencontrer les deux créateurs à l’origine de ce projet, Patrick Freiburghaus et Cyrano Devanthey, et découvrir avant tout le monde les premières esquisses de la Cyborg EP01. Et on peut parier que cette montre (et la marque Emera) va faire parler d’elle en 2023…

Emera-Cyborg-Cyborg Exoskeleton Tourbillon

Emera, l’aboutissement d’un projet fulgurant

Un nouveau jour se lève sur le paysage horloger suisse. En grec ancien, cette « aube » pourrait se traduire par Emera. Ce n’est donc pas un hasard si c’est le nom de la nouvelle marque horlogère fondée par Cyrano Devanthey et Patrick Freiburghaus. Le premier est horloger constructeur depuis plus de 30 ans, notamment pour Urwerk, marque reconnue (entre autres) pour le design atypique de ses garde-temps. Le second a commencé sa carrière en tant que bijoutier sertisseur avant de devenir designer horloger freelance en 2008, dans la région de Bienne, berceau de l’horlogerie helvète qui abrite notamment la manufacture Rolex et des marques telles que Omega, Hamilton, Armin Strom…

Les deux hommes se sont rencontrés en juin 2021 pour un autre projet, mais c’est en février 2022 que les choses sérieuses ont vraiment commencé. « Mon rêve était de créer une marque horlogère, c’est quelque chose qui me faisait vibrer », explique Patrick. « Mais je ne voulais pas me lancer n’importe comment. Et quand j’ai rencontré Cyrano, c’est devenu une évidence. » Ce que confirme le principal intéressé, qui ajoute : « On se comprend, on a des compétences complémentaires. Patrick avait déjà plusieurs dessins dans ses tiroirs, qu’il voulait concrétiser. On a fait les premiers plans, on s’est demandé si la ‘construction’ serait possible, si ça ne serait pas trop compliqué… »

Les discussions s’enchaînent, les esquisses prennent forme sur ordinateur et les premiers rendus sont prometteurs : le projet Emera est sur les rails et moins de 12 mois plus tard, Cyrano Devanthey et Patrick Freiburghaus sont fiers de dévoiler leur premier prototype ce 17 décembre 2022.

A la découverte de la montre Cyborg Exoskeleton tourbillon volant EP01

« A rockstar on your arm. » Tel est le motto d’Emera, dont la première montre arbore un design très futuriste, quelque part entre Richard Mille, Roger Dubuis et… Urwerk, bien sûr ! Même son nom ne fait pas dans la dentelle : Cyborg Exoskeleton tourbillon volant, mais que l’on peut simplifier en Cyborg EP01.

Si vous aimez les montres sobres et intemporelles, avec un boîtier rond très épuré, passez votre chemin ! En revanche, si vous voulez affirmer votre caractère avec un garde-temps racé et reconnaissable au premier coup d’oeil (mais pas trop tape-à-l’oeil pour autant), cette première Emera Watch est faite pour vous.

Ainsi, la Cyborg EP01 arbore un boîtier étonnant, avec une forme légèrement tonneau, de 56 mm de long pour 45 mm de large. Des chiffres qui pourraient sembler imposants, mais qui n’empêchent pas la montre d’être portée sur des poignets fins, grâce à une épaisseur limitée à 15 mm et un bracelet parfaitement intégré (et très travaillé, fabriqué en France).

Mais rapidement, c’est le cadran qui attire le regard : à la manière d’un reptile, il accueille une quarantaine d’écailles, finement usinées (0,3 mm d’épaisseur !) et assemblées une à une. Sur cette première version, elles sont en carbone avec bronze intégré et, telles des flocons de neige, aucune n’a la même structure. Le rendu visuel a quelque chose de fascinant, presque hypnotique, et ce sentiment est renforcé par le tourbillon volant qui s’anime à 6 heures.

Si un second verre saphir permet de l’admirer sur le côté du boîtier, le fond, lui, est plein. Plein mais, là encore très travaillé, avec des fentes qui ne sont pas sans rappeler les grilles d’aération d’une hypercar. D’ailleurs, un moteur d’exception vit sous ce capot : un mouvement manufacture Emera, spécialement conçu pour cette montre, et qui devrait offrir une réserve de marche de l’ordre de 44 heures.

Passer d’un simple dessin au produit fini en si peu de temps a demandé un travail titanesque à Cyrano Devanthey et Patrick Freiburghaus. Mais aujourd’hui, la Cyborg Exoskeleton tourbillon volant EP01 s’apprête à entrer en phase de production. Une production artisanale puisque la première série sera composée de seulement 9 pièces, entièrement assemblées à la main. De quoi rendre cette montre Emera encore plus exclusive, alors que son prix avoisine les 300 000 euros.

Montre Emera - Cyborg Exoskeleton Tourbillon Super Structurae

Ludovic

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi d'horlogerie, de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !

2 commentaires

  1. 300.000 euros la montre.
    Du n’importe quoi !
    Un vrai renouveau : Code 41 avec un design, une technologie hi-tech et des prix à tomber.
    Eux sont le renouveau de l’horlogerie de luxe.
    Pierre

    1. Bonjour Pierre et merci pour ce commentaire. N’importe quoi, pas forcément, si cela répond à une « demande ».
      Mais pour des produits plus accessibles, nous sommes d’accord : le projet Code41 mérite que l’on s’intéresse à lui. On en a d’ailleurs parlé à plusieurs reprises sur Masculin, comme dans cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *