H. Moser & Cie dévoile une incroyable montre tout en pixels

Même si les derniers mois n’ont pas été tendres avec les NFTs, la blockchain et le métavers, certains croient encore au potentiel du Web 3.0. Même dans les secteurs où l’on ne s’y attendait pas, comme celui de l’horlogerie.

Après la collection Time to Travel Worldtimer NFT de Frédérique Constant et l’Astronomia Solar Bitcoin de Jacob & Co, c’est au tour de H. Moser & Cie de lancer sa montre avant-gardiste : baptisée Endeavour Center Seconds Genesis, elle se distingue par sa conception pixellisée et son QR code en guise de cadran.

Un cadran en saphir gravé d’un QR code 

01100111 01100101 01101110 01100101 01110011 01101001 01110011. C’est par ce mystérieux code binaire que la nouvelle montre de H. Moser & Cie se dévoile sur le site de l’horloger suisse. Plutôt qu’une « simple montre », la marque préfère d’ailleurs parler d’une « expérience immersive web 3.0 tout-en-un » pour présenter son Endeavour Center Seconds Genesis.

Limitée à 50 exemplaires seulement, elle est la première des trois montres prévues par H. Moser & Cie à bénéficier de « l’écosystème digital et virtuel » et de l’application Moser dédiée. A la frontière entre virtuel et réel, elle permettra d’accéder au multivers et à de multiples contenus digitaux (histoire de la marque et de la manufacture, rencontre avec les équipes Moser…).

Montre H. Moser & Cie Endeavour Center Seconds Genesis

Pour ce faire, il suffira de scanner le cadran de la montre. Ici, pas de finition soleillée ou de guillochage, mais un incroyable verre saphir gravé d’un QR code unique. En plus d’être une porte d’entrée vers le contenu numérique, ce code fait office de certificat de propriété de la montre.

Technologique, l’Endeavour Center Seconds Genesis se vaut aussi minimaliste. Ainsi, les pixels du cadran sont recouverts de Vantablack, « le matériau le plus sombre jamais fabriqué » (déjà vu sur la Streamliner présentée aux Geneva Watch Days 2022). Constitué de millions de nanotubes de carbone qui capturent 99,965 % des photons, il reflète très peu la lumière, H. Moser & Cie ayant voulu donner « l’impression d’un trou noir ». Cette noirceur ne garantit peut-être pas une lisibilité optimale de l’heure, mais visuellement, le résultat est saisissant.

L’Endeavour Center Seconds Genesis reste une vraie montre suisse

Après avoir évoqué les NFT, le QR Code et les nanotubes de carbone, on en viendrait presque à oublier que l’Endeavour Center Seconds Genesis est une « vraie » montre à l’ancienne et pas une smartwatch !

Le boîtier de 40 mm de diamètre est en titane, de même que la lunette et la couronne. Imprimés en 3D, ces différents éléments paraissent complètement pixellisés, dans le même esprit que le cadran.

Pour faire vivre l’ensemble, H. Moser & Cie a intégré son mouvement automatique HMC 200 : visible à travers le fond transparent, il oscille à 21 600 alternances par heure et garantit 72 heures de réserve de marche.

Ne comptez pas sur le bracelet pour apporter un peu de couleur à la montre : en cuir de koudou gris, il accentue le look monochrome de ce bijou vraiment pas comme les autres. Produite à seulement 50 exemplaires, l’Endeavour Center Seconds Genesis de H. Moser & Cie est vendue au prix de 27 000 CHF, ou 27 394 euros.

Ludovic

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi d'horlogerie, de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *