Vulcain Cricket Tradition : le plus élégant des insectes au poignet

Depuis qu’il a repris en main la destinée de la marque Vulcain, Gauillaume Laidet s’attache à redonner vie aux modèles les plus emblématiques de la marque suisse.

Alors que les amateurs de montres de plongée ont pu redécouvrir la Skindiver Nautique, les hommes en quête d’un garde-temps formel et élégant ne pourront qu’être conquis par la Cricket. Relativement méconnu par le grand public, ce modèle a pourtant sa place dans l’Histoire !

Rado True Square Thinline Les Couleurs™ Le Corbusier

Incontournables à la fin des années 2000 et devenues ringardes tout aussi rapidement au début des années 2010, les montres en céramique semblent avoir aujourd'hui une nouvelle cote d'amour (et pas se...Lire la suite

Vulcain reste fidèle à « la montre des présidents »

Fondée en 1858 par les frères Ditisheim, la manufacture familiale a donné naissance à la marque Vulcain 40 ans plus tard. Récompensée à de multiples reprises et reconnue dans le monde entier, l’entreprise frappe un grand coup en 1947 en sortant la Cricket, première montre bracelet dotée d’un « vrai » réveil mécanique.

Dwight Eisenhower et sa montre Vulcain Cricket
Vulcain Cricket, la montre des présidents

Cette innovation trouve rapidement son public, notamment aux Etats-Unis, où l’on se rue sur la fameuse « alarm watch » venue de Suisse. Parmi les clients renommés, on retrouve un certain Harry Truman, fraîchement élu à la présidence. Il n’en faut pas plus pour que la Cricket soit surnommée « la montre des présidents » ou « US Presidents’ Watch », elle que l’on retrouvera aussi au poignet de Dwight Eisenhower, Richard Nixon, Lyndon B. Johnson ou, des décennies plus tard, Barack Obama. La légende raconte même que la sonnerie typique de la montre a parfois mis en alerte les services de sécurité de la Maison Blanche, qui ont pu croire au détonateur d’une bombe…

Loin des USA, la Cricket marque un peu plus l’histoire en étant portée par un autre illustre personnage : Mikhaïl Gorbatchev. Offerte en cadeau au secrétaire général du Parti communiste de l’URSS en 1987, cette montre apparaît en gros plan sur la photo de une du Time du 31 décembre 1990

Alors, si la marque Vulcain a bien failli disparaître pour de bon du paysage, sa renaissance ne pouvait se faire sans son modèle le plus emblématique : en 2023, la Cricket n’habille pas (encore ?) officiellement Joe Biden, mais devrait combler les amateurs de montres vintage.

La Cricket, une montre qui porte bien son nom

Vulcain a choisi de relancer sa mythique Cricket à travers deux versions distinctes : la Classic, ornée de chiffres arabes peints, et la Tradition, qui arbore sur son cadran des index et chiffres arabes en applique. C’est cette dernière version que nous avons pu fièrement porter ces dernières semaines.

Test montre Vulcain Cricket Tradition

Pour permettre à chacun d’entrer dans la peau d’un président américain, Vulcain a misé sur un garde-temps très élégant, fidèle à l’esprit des premières Cricket. Sur cette version, le boîtier en acier poli affiche un diamètre de 39 mm, parfait pour les petits poignets (elle existe même en 36 mm) pour 12,8 mm d’épaisseur. A côté de la couronne, traditionnellement positionnée à 3 heures, un bouton poussoir prend place à deux heures : celui du fameux réveil…

Au dos, le fond plein et gravé affiche clairement la mention « Vulcain – Sold over the world since 1858 » et se distingue par la présence de 4 « creux ». Simple détail esthétique ? Que nenni ! Ces fentes agissent comme une caisse de résonance, visant à amplifier le bruit de l’alarme. Ce bruit, parlons-en, justement, car la Cricket ne porte pas ce nom par hasard : en vibrant pendant une vingtaine de secondes, le mécanisme produit en effet un bruit qui n’est pas sans rappeler celui de l’insecte (le grillon en français).

Il convient de noter que cette complication relativement rare est animée par un mouvement manufacture, le calibre V-10 qui oscille à 18 000 alternances/heure et offre une confortable réserve de marche de 52 heures. Etant doté d’un double barillet (l’un pour l’heure, l’autre pour l’alarme), il faut bien penser à remonter sa montre deux fois (en tournant la couronne dans les deux sens) pour un réglage optimal.

En résumé, notre avis sur cette montre Vulcain Cricket Tradition

Les montres d’inspiration rétro ont la cote depuis quelques années déjà et beaucoup d’entre elles ont tendance à (trop) se ressembler. Avec la Cricket, Vulcain parvient pourtant à faire une proposition plus atypique. Rare, même, et surtout très élégante.

Inspirée d’un modèle de 1947 et fidèle à l’esprit de l’époque, la montre Cricket Tradition possède un charme indéniable. Sa sonnerie qui rappelle le grillon n’y est évidemment pas étrangère, d’autant que cette complication est trop souvent délaissée par les marques. Et alors qu’il faut compter plus de 14 000 euros pour une Memovox de Jaeger-LeCoultre, cette Vulcain est accessible à partir de 3600€ (et 3950€ pour la version testée ici). Au vu de la qualité proposée et de la dimension historique de ce modèle, c’est un prix qui devrait séduire de nombreux amateurs d’horlogerie classique et raffinée.

Zoom montre Vulcain Cricket Tradition

Les caractéristiques complètes de la montre

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

BoîtierAcier inoxydable 316L
Diamètre : 36 mm ; épaisseur : 12,8 mm
Verre saphir bombé
Fond plein gravé (existe aussi en fond transparent)
Etanchéité 50 mètres
CadranNoir avec chiffres arabes et index en applique dorés
Aiguilles dorées
Aiguille de l’alarme ponctuée d’une flèche rouge
BraceletCuir alligator noir (version testée) ou marron, cuir lisse noir ou marron, cuir grainé gris
Boucle ardillon
MouvementCalibre Vulcain Cricket manufacture V-10
Fréquence : 18 000 A/h
52 heures de réserve de marche
Prix public conseillé3950€
Avis montre Vulcain Cricket Tradition

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *