5 montres tourbillon abordables (ou presque) qui vont vous faire tourner la tête

Le tourbillon est souvent présenté comme l’une des complications horlogères les plus fascinantes. Presque hypnotique, avec ce balancier qui oscille dans sa cage. Mais il s’agit surtout d’une complication qui témoigne d’un réel savoir-faire, en raison de son niveau de complexité et de précision.

Alors, si vous aimez les (très) belles mécaniques horlogères, voici 5 montres tourbillon que vous pourriez avoir envie de vous offrir en 2023.

Vintage par-ci, vintage par-là. Dans l'horlogerie, le terme est utilisé à toutes les sauces. Quitte à être souvent galvaudé. Et cette inspiration rétro, on la retrouve souvent chez Yema, qui n'a eu d...Lire la suite

Qu’est-ce qu’un tourbillon en horlogerie ?

Si ce terme fait rêver les amoureux d’horlogerie, il peut paraître légèrement obscur aux profanes. Il paraît donc important de préciser qu’un tourbillon est un mécanisme qui permet de compenser les erreurs de marche d’une montre dues à la gravité terrestre. Vous voici bien avancé, n’est-ce pas ?

De façon plus concrète, disons donc que le tourbillon consiste en une cage qui renferme l’échappement de la montre et qui effectue une rotation complète sur elle-même à intervalles réguliers, généralement toutes les 60 secondes. Cette rotation permet de compenser les écarts de marche en répartissant les erreurs sur l’ensemble du mouvement de la montre.

Vous l’aurez compris, ce mécanisme visible sur le cadran, à la fois très complexe et souvent très coûteux à produire, est considéré comme une prouesse technique en horlogerie. Très apprécié des amateurs de montres de luxe, souvent mis à l’honneur par des marques comme Vacheron Constantin ou Patek Philippe, le tourbillon s’invite aussi aujourd’hui dans des modèles plus accessibles (autour de 5000€ quand même).

AESOP 7021

On commence cet article avec un produit qui va faire hurler les puristes. Car depuis quelques années déjà, Aesop a démocratisé la montre tourbillon sur Internet… et plus précisément sur AliExpress. Le « tourbillon chinois à moins de 400 euros » a déjà séduit de nombreux hommes en quête d’une belle montre automatique.

Et, qu’on le veuille ou non, force est de constater que le résultat est visuellement très satisfaisant. Un boîtier en acier de 42 mm, un cadran d’inspiration vintage avec des chiffres romains et des aiguilles bleues qui nous feraient presque penser à Breguet et, bien sûr, une cage qui permet d’admirer le tourbillon à 6 heures. Le mouvement AESOP offre une réserve de marche de 40 heures et une dérive journalière de +/-10 secondes/jour.

Si un examen plus approfondi met en évidence des finitions un peu plus « légères » et des matériaux de moindre qualité, difficile de trouver mieux pour une montre tourbillon à moins de 400 euros…

Montre tourbillon AESOP 7021

Thomas Earnshaw Disraeli Tourbillon

On reste avec une marque qui a beaucoup fait parler d’elle sur les réseaux sociaux pour accroître sa notoriété. Et pour sa crédibilité, la marque britannique revendique fièrement ses plus de 200 ans d’existence, elle qui doit son nom à un horloger britannique reconnu pour « avoir été le premier à produire des chronomètres pour le grand public en simplifiant leur production » dès la fin du 18e siècle.

Aujourd’hui, la marque Thomas Earnshaw est réputée pour ses montres automatiques d’entrée de gamme à moins de 300 euros. Des garde-temps au style très travaillé (parfois trop), équipés de mouvements « pas chers » (ETA, Seagull, les informations ne sont pas très claires). Les cadrans sont souvent ajourés, pour donner à ces montres des airs de haute horlogerie, avec diverses complications : mouvement squelette, phase de lune et donc… tourbillon !

Avec des prix compris entre 2000 et 3000 euros selon le modèle, les tourbillons Earnshaw font partie des plus abordables. Et au vu du design rétro plutôt réussi et de la qualité des assemblages et finition, on peut presque dire qu’on en a pour son argent…

Montre Thomas Earnshaw Disraeli Tourbillon

William L. 1985 WL Tourbillon

Créée en 2015, William L. 1985 est une marque française qui a connu un début de carrière très prometteur sur Kickstarter. C’est William Laidet qui en est à l’origine, lui l’entrepreneur passionné d’horlogerie qui préside désormais aux destinées de deux maisons historiques, Nivada Grenchen et Vulcain.

Même sans son fondateur, la jeune entreprise poursuit son bonhomme de chemin, avec des montres (à quartz et automatiques) de qualité, à petits prix. Ce Tourbillon WL incarne l’ADN William L. 1985, avec son esthétique rétro (aiguilles dauphine, verre bombé…) et son mouvement Seagull ST8230, à la fois fiable et pas cher.

Assemblée en France et proposée à moins de 2000 euros, cette montre est une alternative valable pour tous ceux qui veulent faire leurs premiers pas dans l’horlogerie de luxe.

Montre William L. 1985 WL Tourbillon

BA111OD Chapitre 4.1 T.V.D. Tourbillon

Voici une marque qui remplit parfaitement son rôle depuis sa création en 2020 : casser les codes et redistribuer les cartes de l’horlogerie suisse. Son Chapitre Delta (CHPTR_Δ) dévoilé il y a quelques semaines seulement en est le parfait symbole. Aujourd’hui plus que jamais, le fondateur Thomas Baillod entend donc poursuivre son rôle de trouble-fête avec des montres Swiss Made de (très) grande qualité, à des prix défiant toute concurrence.

Le Chapitre 4 que nous vous avions présenté ici s’inscrit dans cette volonté. Premier tourbillon de la marque, cette montre dotée d’un boîtier en titane abrite le mouvement BA.01, entièrement conçu à La Chaux-de-Fonds par Olivier Mory et bénéficiant d’une réserve de marche de 105 heures (plus de 4 jours !). C’est beau, parfaitement exécuté, et accessible autour de 5000€. Bref, autant d’éléments qui confirme le statut à part de BA111OD dans le paysage horloger helvète.

Montre BA111OD Chapitre 4.1 T.V.D. Tourbillon

Frédérique Constant Classic Tourbillon Manufacture

On termine cette sélection avec un modèle qui ne boxe clairement pas dans la même catégorie. Et pour cause : son prix est fixé à 14 495€. On semble donc bien loin du tourbillon « abordable » évoqué dans le titre. C’est pourtant un joli coup de force que réalise ici Frédérique Constant, avec cette montre Classic Tourbillon Manufacture en acier, limitée à 350 exemplaires.

Affichant un design très classique (comme son nom l’indique), cette nouvelle venue arbore un boîtier de 39 mm de diamètre et s’habille d’un élégant cadran bleu nuit soleillé. A 6 heures, l’ouverture permet d’admirer le tourbillon en action, animé par le mouvement Manufacture FC-980, qui reste « l’un des développements phares » de la maison genevoise, 15 ans après son lancement en 2008.

Frédérique Constant Classic Tourbillon Manufacture

Bien sûr, il ne s’agit là que de quelques modèles relativement « accessibles ». Le tourbillon étant une complication… complexe, celle-ci a souvent tendance à faire gonfler l’addition, destinée aux modèles les plus luxueux.

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

De la Manero Tourbillon Double Peripheral Paradise de Carl F. Bucherer (135 000€) à la Reverso Tribute Duoface Tourbillon en or rose de Jaeger-Lecoultre, en passant par la MP-13 de Hublot (165 000€) ou la Linear Série 2 de Hautlence (60 000€), toutes deux vues à Watches & Wonders, mieux vaut généralement disposer d’un budget confortable pour avoir la chance d’exhiber une montre tourbillon au poignet !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *