Hegid : la montre française aux 1000 visages n’a pas fini de vous surprendre !

Créée en 2015, la marque française Hegid reprend sa marche en avant après avoir connu une sérieuse période de turbulences. A l’aube (déjà !) de son dixième anniversaire, elle continue à promouvoir son concept d’horlogerie évolutive avec des montres caméléons surprenantes.

La Mirage Soleil, qui vient de rejoindre la collection, incarne parfaitement l’ADN de la maison Hegid, s’inspirant à la fois de l’art de vivre de la French Riviera et des vieilles Lamborghini des années 1960 !

Vintage par-ci, vintage par-là. Dans l'horlogerie, le terme est utilisé à toutes les sauces. Quitte à être souvent galvaudé. Et cette inspiration rétro, on la retrouve souvent chez Yema, qui n'a eu d...Lire la suite

Hegid, des montres qui ne ressemblent à aucune autre !

Quand on aime les belles montres, on aime en changer régulièrement. Porter un modèle qui reflète notre humeur du jour ou qui s’adapte à notre tenue vestimentaire. Mais pour cela, il faut posséder un certain nombre de montres… et donc disposer d’un budget en adéquation.

Depuis plusieurs années, plusieurs marques ont donc mis au point des concepts qui permettent de personnaliser sa montre, de la faire évoluer au jour le jour. On pense par exemple à Fugue et ses carrures interchangeables ou SYE et ses modèles à assembler soi-même (en partie) ! Mais parmi ces esprits innovants, une marque sort tout particulièrement du lot depuis près de 10 ans : Hegid.

On pourrait traduire ce concept par un acronyme approprié : Horlogerie Evolutive Globale, Identité Différente. C’est en tout cas ainsi qu’Emeric Delalandre et Henrick Gauché, les deux cofondateurs, nous l’avaient présenté au tout début de l’aventure. Trois années de développement avaient été nécessaires pour parvenir à l’aboutissement de la complication d’habillage EVOL.

« Créative, ludique et sensée » selon ses inventeurs, mais aussi très simple d’utilisation, cette nouveauté permet de faire évoluer sa montre à l’infini (ou presque). Le boîtier, ou plutôt la capsule, se détache facilement de la carrure et du bracelet de la montre. En quelques secondes, on peut ainsi passer d’un garde-temps élégant et raffiné à un modèle sportif et coloré. Aujourd’hui, une douzaine de capsules, 8 carrures et 7 bracelets permettent de varier les plaisirs, offrant pas moins de 672 combinaisons possibles !

La Mirage Soleil, une Lamborghini Miura au poignet

La Mirage est déjà un classique dans les collections Hegid depuis 2020. Une capsule de 39,6 mm, avec un cadran épuré, des index fins, un guichet date à 3 heures. Simple, efficace. Peut-être trop. En 2024, la famille s’agrandit donc avec l’arrivée d’un modèle baptisé Mirage Soleil, décliné en vert, bleu ou noir.

On retrouve donc les mêmes lignes, les mêmes dimensions, mais cette fois, le cadran cannelé se distingue par les 60 facettes qui le parcourent et offrent un très joli jeu de lumière. Même sur la version noire testée (surtout sur cette version ?), le rendu est très réussi, créant une jolie impression de relief.

Mais selon la carrure qu’elle revêt, la Mirage Soleil n’arbore pas du tout le même look. Hegid évoque « une croisière amoureuse à bord d’une élégante et racée supercar transalpine » comme source d’inspiration. Une Lamborghini Miura des années 1960, précisément, dont les lignes audacieuses, à la fois franches et arrondies, se retrouvent dans le design de la carrure Mirage en acier.

Avec son « Laboratoire Clandestin », toujours en acier, la montre se veut plus élégante, raffinée, semblant tout droit venue du début du 20e siècle et des grandes heures de l’Art Déco. Enfin, avec la carrure « Vision Série Noire », la Mirage Soleil évolue dans un registre plus sportif, avec son oeil positionné à midi sur la lunette et son insert en aluminium anodisé noir.

Cette versatilité se retrouve aussi au niveau du bracelet avec du cuir, du caoutchouc ou même de la toile NATO au menu. Mais notre préférence va clairement au modèle Virage, dont les brins matelassés rappellent les assises en cuir typique des voitures de sport, avec un façonnage en cuir nappa doublé qui résiste au soleil et aux intempéries. A la pointe, un discret liseré tricolore vient rappeler que ce bracelet est fabriqué en France, au même titre que la carrure et la capsule. Seul le mouvement Sellita est Swiss made, exhibant sa masse oscillante décorée au dos du boîtier, et conférant 40h de réserve de marche à la montre.

Enfin, le concept Hegid ne s’arrête pas au design de la montre, puisque chaque tocante est livrée dans un superbe coffret en bois évolutif, avec différents compartiments susceptibles d’accueillir plusieurs carrures et bracelets. Côté tarifs, cette Mirage Soleil Noire est proposée au prix de 3320€. Il faut compter 2700€ pour la capsule seule, 50 à 220€ pour un bracelet supplémentaire et 400 à 500€ pour une nouvelle carrure.

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Avis montre Hegid Mirage Soleil

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *