Pourquoi un homme doit-il être musclé ?

Qu'est-ce qui pousse les hommes à toujours vouloir être les plus forts ?

--- Le ---

Les enfants disent souvent que leur papa, c'est le plus fort du monde. Mais alors, pourquoi les hommes sont-ils si nombreux à vouloir avoir de gros muscles ?

Pourquoi un homme doit-il être musclé ?
Nastco ©
Ludovic Bonnet

Rédacteur en chef
Masculin.com

Vous êtes chaque jour très nombreux à consulter nos articles dédiés à la musculation (merci !). Et les questions posées à ce sujet sont fréquemment les mêmes : Comment se muscler les bras ? Comment développer ses abdos et avoir de grosses tablettes de chocolat ? Des questions qui m'ont amené à en poser une autre : pourquoi les hommes tiennent-ils autant à être musclés ?

Des muscles et encore des muscles

A titre personnel, je n'ai jamais eu envie d'aller soulever de la fonte en salle. Ni même d'avoir 12 paires d'haltères et kettlebells à la maison... Mais attention : ne pas chercher à être musclé à tout prix ne signifie pas qu'il ne faut pas faire un minimum d'exercice pour garder la forme. Alors, comment trouver le juste milieu entre "s'entretenir au quotidien" et "s'entraîner comme un acharné" ? Et qu'est-ce qui pousse les hommes à toujours vouloir être plus fort, plus performant et/ou plus endurant ?

Les hommes sont toujours en quête de virilité. Pas tous, évidemment. Mais un grand nombre. Cela passe le plus souvent par la force physique. On pourrait s'en étonner à l'heure où bon nombre d'entre nous passent leurs journées assis à un bureau ou derrière un ordinateur.
Que l'homme de Cro-Magnon ou même Charles Ingalls ait besoin d'être costaud, cela se comprend. Mais qu'est-ce que recherche le mâle de 2019 en ayant de gros biscotos ? Un homme sans muscles ne serait-il pas réellement un homme ? Brett McKay, un blogueur américain, évoque ce sujet de façon très brillante sur son site Art of Manliness. Voilà pourquoi il me paraît pertinent d'y revenir aujourd'hui sur Masculin.com.

C'est à cela que l'on reconnaît un homme

Cette première explication apparaît un peu comme un cliché. C'est pourtant un fait : l'apparence physique est l'une des différences les plus significatives entre l'homme et la femme. Comme le dit l'ami Brett, "si le rôle du protecteur représente l'essence de la masculinité, la force physique en est le noyau central".

C'est dans la nature humaine depuis la nuit des temps ou presque : un homme doit être capable de se défendre lui-même aussi bien que ses proches. Vous pouvez juger cela stupide ou archaïque, mais en 2019, les hommes ET les femmes ont toujours plus d'attirance et de respect pour un homme qui paraît "physiquement fort". Cette carrure aide à avoir plus d'autorité, plus de charisme, à être plus convaincant. Bref à être "un homme, un vrai".

Vous en doutez ? Parcourez les Internet, demandez à votre entourage et vous verrez : indépendamment des qualités de l'un et de l'autre, un homme comme Vincent Dedienne ne provoquera jamais les mêmes réactions que Dwayne Johnson.

Etre costaud, c'est bon pour le corps... et le moral !

Même si l'homme contemporain n'a plus à chasser pour manger ou à guerroyer, le fait d'être musclé pourra le sortir de tout un tas de situations complexes au quotidien. Que ce soit pour porter ses sacs de course, faire des travaux dans sa maison ou repousser un agresseur, des gros bras peuvent toujours s'avérer utiles !

Au-delà de ce simple constat, le fait de savoir que votre physique vous aidera à vous tirer de certains mauvais pas, le fait d'avoir confiance en vos capacités vous aidera à avoir davantage confiance en vous. Et donc à vous sentir mieux dans votre peau.

Si l'on poursuit ce raisonnement, il convient de préciser qu'il ne faut surtout pas opposer physique et intellectuel. Non, ce n'est pas parce qu'un homme a de gros muscles qu'il est complètement décérébré (cela vaut aussi pour les femmes aux gros seins, messieurs). J'en reviens encore aux propos de Brett McKay, qui évoque "ces grands hommes de l'histoire, y compris des philosophes, des hommes d'État et des écrivains, qui ont rejeté cette division factice et souligné l'importance de développer le corps, l'esprit et l'âme. Ils ont compris que sans un corps fort, un homme ne sera jamais capable de développer ses autres atouts à leur plus haut potentiel". Et de citer les exemples de Theodore Roosevelt et Winston Churchill, qui ont vite compris que pour réussir, il faut "un esprit sain dans un corps sain".

C'est dans la douleur qu'on devient le plus fort

On poursuit dans les citations ? "No pain no gain" est un dicton souvent employé par les sportifs. Sans douleur, pas de résultats. En d'autres termes, "on n'a rien sans rien" ou "il faut souffrir pour être beau". Bref, vous voyez l'idée.

Ce qu'il faut comprendre, c'est que les hommes qui font de gros efforts à l'entraînement, qui suent sang et eau pour se muscler, deviennent plus résistants à la douleur. Et qu'ils sont donc plus suceptibles de se relever quand ils sont dans une situation d'échec (tant au travail, que dans leur vie personnelle ou amoureuse). Et à l'inverse, ces mêmes hommes savoureront encore plus les fruits de leur travail et profiteront encore mieux des moments positifs. De là à voir une séance d'entraînement comme une métaphore de la vie, il n'y a qu'un pas !

Un hommage à nos ancêtres ?

Enfin, et même si cela paraît capillotracté, on peut se demander si le fait de vouloir devenir toujours plus fort n'est pas une sorte d'hommage à nos ancêtres. Après tout, que ce soit pour combattre les éléments ou d’autres hommes, nos aïeux ne devaient compter que sur leur ruse et leur force physique pour parvenir à leurs fins. Et seuls les plus forts d'entre eux ont fini par marquer l'histoire !

On pourrait donc finir par affirmer que nous descendons tous des hommes les plus forts, les plus rapides, les plus intelligents et les plus courageux du passé - tous les "mâles alpha" de la planète au fil des âges ! Comment pourrait-on bien honorer la mémoire de ces glorieux aînés en passant nos journées à jouer à la PS4 ou à avaler des tacos ? Imaginez leurs têtes si ces hommes prestigieux et conquérants vous voyaient affalés sur votre canapé ! Tout ça pour ça ?

En résumé, est-on obligé de vouloir être le plus fort ?

Vous l'aurez compris, il y a de multiples facteurs (plus ou moins farfelus) qui peuvent expliquer pourquoi les hommes cherchent toujours à être plus forts. Il faut pourtant être conscients que nous n'avons pas tous le même métabolisme, pas tous les mêmes moyens physiques : certains hommes auront beau multiplier les soulevés de terre ou les squats, ce ne seront jamais des machines de guerre. Mais à défaut de devenir "l'homme le plus fort du monde", un entraînement régulier vous permettra forcément de devenir "un homme plus fort qu'avant". Un homme meilleur, aussi ? Peut-être, si c'est ce que vous voulez.

En musculation comme ailleurs, il n'y a pas que la taille qui compte ! Avoir des gros bras sans savoir s'en servir, ça ne vous mènera nulle part ou presque. Oui, la force est un attribut essentiel de la masculinité, mais ce n'est pas le seul. Un entraînement sportif doit s'inscrire dans une démarche globale de développement personnel pour faire de vous un homme complet et épanoui.


Une bonne raison de vouloir devenir plus musclé

Thèmes connexes : corps reussir hygiene de vie
A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES