Géopoétique : MC Solaar est éternel

Le nouvel album de MC Solaar est-il déjà un classique du rap français ?

--- Le ---

10 ans après son dernier album, MC Solaar revient enfin dans les bacs ce 3 novembre 2017 avec Géopoétique. La meilleure nouvelle musicale de l'année ?

Géopoétique : MC Solaar est éternel
DR ©
Ludovic Bonnet

Rédacteur en chef
Masculin.com
[Google+]

Si la rentrée est généralement une période morose, ce cru 2017 a dû ravir les amateurs de rap français. C'est en effet le 1er septembre que MC Solaar avait officiellement annoncée la sortie de son nouvel album, Géopoétique. Enfin ! Dix ans après le précédent, Chapitre 7.

Depuis 2007, on avait surtout pris l'habitude de le voir sur la scène des Enfoirés et... c'est (presque) tout ! De la même façon que Jean-Jacques Goldman, on aurait donc pu craindre que la carrière solo du grand Claude était terminée. Longtemps annoncé et espéré, le retour de MC Solaar se confirme en cette fin d'année. Mais est-ce une bonne nouvelle ou aurait-il mieux fait de rester dans sa semi-retraite ?

MC Solaar change sans changer

Après Cinquième As, Mach 6 et donc Chapitre 7, MC Solaar stoppe son décompte. Pas de grand huit au menu de ce nouvel opus, mais un titre qui correspond bien au style (géo)poétique de l'artiste. Aujourd'hui âgé de 48 ans, Claude M'Barali a changé sans changer. Son style reste reconnaissable au bout de deux notes. Et ses textes sont ceux d'un homme capable de prendre du recul sur sa vie et la société.

Sonotone et L'Attrape-Nigaud, deux titres... différents

Ainsi, dans le premier single, Sonotone, MC Solaar moque gentiment ces hommes incapables de se voir vieillir ou d'assumer les effets du temps (les autres artistes de sa génération, mais aussi lui-même). Il a beau approcher la cinquantaine et voir le printemps le pousser vers l'automne et le sonotone, sa fraîcheur reste intacte. Il en profite aussi pour adresser un clin d'oeil à Serge Gainsbourg ("J'aurais voulu te dire que je m'en vais"), que l'on retrouve encore dans le titre Super Gainsbarre.

Au-delà de son texte impeccable, le clip de Sonotone est truffé de références aux précédents titres de Solaar (un cactus pour Hasta la Vista, un avion de chasse pour La Vie est Belle...).



Et puisque l'on parle de clip, on peut dire que le second tiré de ce nouvel album, L'Attrape-Nigaud, a fait jaser. Dans une ambiance psychédélique à la Happy Tree Friends, MC Solaar donne sa propre vision de la trap, cette mouvance du rap qui se distingue par des sonorités planantes, "différentes" et un rythme souvent plus lent. Fascinant, étrange, déroutant, génial.



Et les autres chansons dans tout ça ?

Si la thématique du temps qui passe reste récurrente, MC Solaar n'en oublie pas de traiter d'autres sujets. Géopoétique, le titre qui donne son nom à l'album, nous invite par exemple à un tour du monde, du Singapour à la Corne de l'Afrique.

S'il n'a besoin de personne pour envoûter le public, Solaar a le bon goût de savoir s'entourer… et de surprendre ! Maureen Angot s'invite notamment sur deux titres (J.A.Z.Z [Kiffez l'âme] et Super Gainsbarre), elle que l'on avait découverte en 2007 dans la Star Academy puis en 2012 dans The Voice.
Un peu plus loin dans l'album, c'est un autre artiste que l'on avait complètement perdu de vue qui fait son retour : Bambi Cruz, rappeur qui avait cartonné avec le single Ouvre les Yeux en... 1997 ! Le résultat, Zonmé des Zombies, risque d'en surprendre plus d'un !

Pour un homme qui justifie sa longue absence de la scène musicale par la peur de vieillir, de décevoir et de manquer d'inspiration, MC Solaar démontre avec cet album qu'il n'a rien perdu de son talent. Et qu'il a toujours le don d'être là où on ne l'attend pas. On espère juste qu'il ne faudra pas attendre 10 ans de plus pour profiter de son prochain album.


Acheter l'album de MC Solaar

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS