Bien embrasser, tout un art

Les techniques d’un baiser réussi

Vous avez une foultitude de baisers à votre actif : baiser volé, mouillé, gourmand, violent, doux, furtif, langoureux… Geste voluptueux s'il en est, il peut mener droit à la catastrophe si vous n'êtes pas sur la même longueur d'ondes que votre partenaire.
Love Intelligence® vous détaille les subtilités techniques d'un baiser réussi… et comment se lancer !


Petit tour du monde des baisers
Du plus léger au plus sauvage, du plus discret au plus exposé, du plus froid au plus mouillé… la seule limite qui existe à l'art du baiser est celle de votre imagination. Le Kama Sutra y consacre d'ailleurs plus d'un chapitre entier. Pour autant, de par le monde, le baiser n'a pas nécessairement un rapport avec la sexualité ou avec l'amour.

Voici de quoi vous donner des idées pour pimenter les préliminaires :

– Le baiser esquimau : les Inuits se frottent mutuellement le nez. Une pratique qui s'expliquerait par le souci de vérifier la température de l'autre dans des contrées où les membres peuvent geler.

– Le baiser balinais : c'est un baiser olfactif. On se retrouve joue contre joue afin d'humer les parfums de l'autre. Sensuel à souhait…

Pour donner dans l'originalité…
– Le baiser papillon : il a le goût de l'innocence. Symbole de la douceur par excellence et du romantisme, il consiste à effectuer un battement de cil sur la joue de son partenaire. « Baiser caresse », n'hésitez pas à le décliner sur toutes les parties du corps pour plus de sensualité. 

Les baisers volés : certains baisers prennent toute leur saveur dans l'interdit. Puisque le désir est lié à la transgression, l'excitation du baiser prend souvent naissance dans l'incertitude, l'imprévu et la subversion. Le baiser volé, échangé subrepticement dans un lieu prohibé, de façon impromptue ou avec une personne inattendue, engendre une émotion particulièrement intense.

La « star » des baisers : le « French kiss »
Célèbre dans le monde entier, le « French kiss » est un baiser « avec la langue ». Pourquoi « French » ? On avance les embrassades peu farouches des Françaises à l'arrivée des troupes américaines au moment de la Libération. Bon souvenir ? Reste que le « French kiss » est aujourd'hui le plus répandu !

Pour réussir le baiser parfait, sentez-vous surtout bien détendu : des muscles de la bouche tendus et c’est un baiser rêche ou timide.

Visualisez vos lèvres, accueillantes et moelleuses comme de petits coussins. Puis, commencez par parsemer ses lèvres de baisers par petites touches, en prenant garde à ne pas laisser de trace trop… humides !
Ensuite, entrouvrez votre bouche et cherchez de votre langue mutine celle de votre partenaire. Prenez garde à ne pas forcer une partenaire réticente qui tarderait à aller à votre rencontre.
Mais au final, il n'y a aucune règle, tout dépend de l’intensité du baiser que vous souhaitez échanger.
Le « French kiss » ne fait pas tout
Ne restez pas sur l’unique « French kiss », variez les plaisir ! Parcourez son visage de baisers par exemple (sans oublier le lobe des oreilles, qui est une zone particulièrement érogène). Vous pouvez encore lui susurrer des mots doux au creux de l’oreille.

Et pourquoi ne pas attraper tout doucement sa lèvre inférieure dans votre bouche et procéder à de petites succions très suggestives…

Conclure un baiser ? Là aussi, il existe une infinité de possibilités. Laissez monter doucement le désir et l’excitation provoqués par ces baisers, furtivement, quelques heures ou une nuit entière, il peut sceller le début d’une histoire ou amorcer de délicieux préliminaires…

Article réalisé par Love Intelligence :
Première société de coaching amoureux en France, qui s'appuie sur l'expertise
et les années de pratique de coachs formés à sa méthode exclusive.

Partager
Florence Escaravage

Fondatrice de la Méthode Florence, j'ai créé une approche spécifique pour aider les hommes et les femmes à trouver l'amour