Poker sur table ou poker en ligne ?

un retour en force

Alors que le poker en ligne est devenu une industrie florissante en moins de 10 ans, le poker sur table revient en force grâce aux diffusions télévisées de tournois internationaux.

Une histoire récente
La première salle de poker en ligne, Planet Poker, a été lancée en 1998. Elle a servi de modèle pour son système de commission, repris aujourd’hui par quasiment toutes les salles en ligne (5% sur les mises, jusqu'à un maximum de 3$). Rapidement, d'autres salles de poker sont apparues. C’est actuellement, le réseau de Party Poker qui se taille la part du lion, avec à peu près la moitié du marché global du poker en ligne.

L’effet "Moneymaker"
Le poker en ligne a réellement explosé en 2004, quand un de ses adeptes Chris "Moneymaker" a remporté le championnat du monde. Un illustre inconnu des tables classiques détrônant dès sa première participation les meilleurs joueurs mondiaux : il n’en fallait pas plus pour servir d’exemple à des milliers de joueurs. L’année suivante, c’est un autre joueur de "salon", Greg Raymer qui remportait à son tour les World Poker Series !

Fini, le poker western
Le poker pratiqué de nos jours est la variante dite de “Texas Hold’em“ : Deux cartes sont distribuées à chaque joueur. Puis 5 cartes visibles par tous sont découvertes au fur et à mesure que les joueurs misent. Celui qui fait la plus grosse combinaison emporte le pot. Celles-ci restent identiques au poker classique : paire, brelan, suite, couleur, full, carré, etc.

Entretien avec un amateur de bluff

Stéphane fait partie de la nouvelle vague de joueurs français qui a découvert le poker avec les retransmissions télévisées de tournois internationaux.

Quel type de joueur de poker es-tu ?
Stéphane : Je me suis mis au jeu en ligne car je ne connaissais pas de cercle de jeu dans mon entourage. Pour bien apprendre, j’ai commencé par des sessions sans argent, puis je suis passé aux choses sérieuses ! Je joue en amateur, mais régulièrement, tous les jours dans les meilleures périodes. Je suis désormais autosuffisant, je n’ai plus besoin de recréditer mon compte en dollars. Le poker c’est aussi de la gestion de capital. On perd souvent, mais en jouant sérieusement, sur le long terme on est gagnant.Préfères-tu le jeu en ligne ou le jeu sur table ?
Je préfère le jeu sur table. Sur Internet, les joueurs « flambent » plus facilement dans les parties à petites mises, au détriment de la stratégie. Ils sont moins sérieux, peut-être à cause de l’anonymat du net. Sur table, le jeu est différent, la présence physique des autres joueurs rend le bluff plus stressant, la tension est palpable : le poker est avant tout un jeu d’argent.

Le jeu en ligne est moins sérieux ?
On trouve beaucoup de pros sur les jeux en ligne : il y a toujours des joueurs de disponibles et du coup certains arrivent à vivre du poker. Mais ca demande beaucoup de rigueur et de calcul. C’est très mathématique. Certains jouent sur plusieurs parties en simultané, d’autres utilisent des logiciels spécialisés qui analysent la partie en cours et donnent les probabilités de réussite.

Que penses-tu de l’engouement actuel pour le poker ?
Ca me fait plaisir. Cela amène plus de joueurs. J’espère aussi que cette mode va permettre d’aller dans le sens d’un assouplissement de la législation française qui est de plus en plus sévère. Il est très difficile de faire des tournois et le jeu en ligne est même en passe d’être interdit ! Par contre, le poker va faire son entrée dans les casinos français en 2007… J’attends cela avec impatience !

Pour aller plus loin :
Poker news propose des actualités, des stratégies et présente différents sites de poker en ligne.

Propos recueillis par Gabriel Récopé.
Contenu de l’article adapté de DAC
Partager