Le carré magique de Kia

Sorento, Venga, Cee’d et Rio : quatre voitures dans le vent

Kia poursuit sa percée sur le marché de l'automobile européen avec ses quatre derniers modèles, les Sorento, Venga, Cee'd et Rio. Quatre voitures présentées au dernier salon automobile de Lyon, qui s'est déroulé du 3 au 11 octobre 2009.

Qui a réussi son pari ? Kia ! Sans mauvais jeu de mots, le constructeur coréen a vécu une belle année sur le marché automobile européen. Et notamment en France. Dans un contexte difficile, Kia a ainsi connu une forte progression de ses ventes : + 23,6 % du 1er janvier au 25 septembre 2009 (et même + 52,9 % pour le seul mois de septembre).
Le seuil des 1 %
Certes, avec « seulement » 15 164 véhicules vendus, Kia n'est pas encore un poids-lourd du marché dans l'Hexagone. Mais la marque est sur le point d'atteindre son objectif 2009, soit la barre des 1 % de part de marché. Un objectif réalisable, mais qui n'est qu'une étape pour Kia. Après le Soul et la Picanto, le lancement des Kia Sorento, Venga, Cee'd et Rio, présentées au dernier salon de l'automobile de Lyon, ainsi que la nomination d'un nouveau PDG en la personne du Deok-Jeong Im, doivent permettre au constructeur de poursuivre son expansion dès 2010.

A l'horizon 2012, le Kia Soul, dévoilé au printemps 2009, sera le plus vieux modèle disponible chez le constructeur. D'ici là, Kia aura renouvelé l'intégralité de sa gamme, et cela commence par le restylage de la Kia Cee'd.


Une berline et un break
Cette petite berline a été la première voiture Kia à être spécialement dessinée pour le marché européen. Trois ans après sa sortie, et après en avoir écoulé plus de 230 000 exemplaires en Europe Occidentale, Kia a donc décidé de donner un nouvel élan à sa Cee'd. Un nouvel élan qui passe par la commercialisation d'un nouveau modèle 5 portes ainsi que d'un break SW.
D'un point de vue purement stylistique, la nouvelle Kia Cee'd bénéficie de lignes plus prononcées, notamment au niveau du capot avant. Toutefois, les changements ne sont pas véritablement flagrants par rapport au modèle d'origine. La citadine a évidemment droit à un coup de plumeau dans l'habitacle, qui donne une impression plus confortable.


La fameuse tendance écolo
Pour profiter du vent qu'il a dans le dos, le constructeur asiatique surfe sur la tendance écologique, en dotant – en option – sa voiture du système « Idle Stop & Go », pour la version diesel. Sous le capot, la nouvelle Kia Cee'd sera proposée avec les mêmes blocs que l’ancien modèle, à savoir 2 moteurs essence (1.4 litre, 1.6 litre CVVT) ainsi qu’un bloc diesel (1,6 litre CRDi). Mais ce dernier, combiné à une boîte à vitesses manuelle 6 rapports, reçoit l'appellation U2, garantissant une diminution de la consommation en carburant et des émissions de CO2 à 113 g/km.

Les nouvelles Kia Cee’d 5 portes et SW feront leur apparition dans les concessions de la marque fin octobre 2009.
Prix : à partir de 15 890 euros

Le Soul dévoilé au salon auto de Genève en mars 2009 avait reçu un accueil chaleureux. La même chose est valable pour le concept-car N°3. Fort de cet accueil, le constructeur a transformé son concept en voiture de série, troquant au passage son numéro de matricule en Venga.


Un design tranchant
Le Kia Venga est un petit monospace qui se distingue avant tout par ses lignes plutôt « agressives », toutes proportions gardées. Sans faire d'amalgame, il faut avouer que le Venga parvient à se démarquer de la concurrence des monospaces du même genre, souvent un peu trop carrés. Longue de tout juste 4 mètres, cette voiture se distingue également par son habitabilité.
A l'intérieur, les passagers sont plutôt choyés. Equipement audio assez sympathique, multiples rangements, large surface vitrée pour davantage de luminosité, bel espace aux jambes… le Venga se montre plutôt avenant ! Même le coffre s'en sort bien, avec un volume variant de 440 à 1 253 litres…


Tranquille qui comme Kia
Sous le capot, le Kia Venga se montre également « confortable ». Tranquille même. Inutile de chercher la performance sportive. Kia a misé sur une faible consommation et un comportement routier idéal pour le « bon père de famille ». Le petit monospace proposera ainsi 4 moteurs, de 75 à 128 chevaux. Comme pour la Cee'd, l'un des blocs du Venga recevra le label U2, à savoir le 1.4 litre. De quoi faire tomber les émissions de CO2 à 117 g/km. Des chiffres plus que corrects pour  un petit monospace.

Si tu vas en Rio, n'oublie pas la Renault Clio… Ni la Peugeot 308, ni les autres modèles qui font du segment des citadines compactes le plus important du marché automobile français. Et comme ses concurrentes, la petite Kia restylée va tenter de miser sur un indéniable capital sympathie, en y alliant une substantielle dose de confort et de qualité. Au premier coup d'œil, la nouvelle Rio n'est pas sans rappeler la Ford Fiesta, autre citadine qui a souvent tenté de percer sur ce segment, sans jamais y parvenir pleinement.


Petite mais bien pourvue
Kia tentera donc de faire encore mieux. Ceci passe notamment par une liste d'équipements relativement complète. En série, la Rio reçoit ainsi entre autres des airbags frontaux, un lecteur CD / MP3 avec quatre haut-parleurs, un système de connexion clé USB / prise mini-jack, la climatisation manuelle, des projecteurs antibrouillard avant… Des équipements qui ne combleront peut-être pas le manque d'habitabilité de la voiture, l'espace étant relativement restreint pour les passagers et le coffre de 270 litres n'étant pas le plus volumineux de la catégorie.


Sous le capot : simplicité et efficacité
Comme souvent chez Kia, la Rio ne joue pas l'exhaustivité en matière de motorisation. Les 2 motorisations proposées avec l’ancien modèle, le 1.4 litre essence de 97 chevaux et le diesel 1.5 litre CRDi de 110 chevaux seront tout de même rejoints par le moteur 1.4 litre essence, 4 cylindres en ligne, 16 soupapes, d’une puissance de 97 chevaux, émettant 139 g/km de CO2. Figurant ainsi parmi les voitures les plus puissantes de la catégorie, la Rio voit son offre complétée par un bloc 1.5 litre CRDI diesel avec turbocompresseur à géométrie variable, injection directe haute pression à rampe commune, 16 soupapes, de 110 chevaux. Le tout pour des émissions limitées à 119 g/km de CO2.

La nouvelle Kia Rio fera son apparition dans les concessions de la marque début novembre 2009.
Prix : à partir de 11 790 euros

Alors que Kia ambitionne de devenir un poids-lourd du marché automobile européen, son 4×4, le Sorento, subit pour sa part une sérieuse cure d'amaigrissement. Sur la balance, la nouvelle version affiche 215 kilos de moins (à 1 775 kilos tout de même). Plutôt pas mal ! Mais ce régime s'avérait plutôt nécessaire pour une voiture présente sur tous les continents et que Kia entend vendre à 140 000 unités dès 2010.


Le 4×4 pollue (enfin) moins
Pour réussir ce nouveau pari, Kia a mis toutes les chances de son côté pour séduire la clientèle européenne. Comme pour les autres modèles, cela passe par une attention toute particulière accordée au rendement énergétique de la voiture. Mission accomplie puisque, avec des émissions de CO2 de 177 g/km, le Kia Sorento n'évite certes pas le malus écologique, mais s'affiche comme l'un des véhicules les moins polluants de la catégorie.


Une voiture à l'image de la marque : imposante
Parallèlement à cela, le Sorento conserve une stature plutôt imposante. Un gabarit qui se vérifie à l'intérieur, les passagers ayant tout l'espace nécessaire pour voyager en étant à l'aise. Système ESP (grâce auquel le Sorento obtient 5 étoiles aux tests Euro NCAP), sièges chauffants ou encore climatisation bi-zone contribuent également à rendre ce 4×4 accueillant, tant pour le conducteur que pour les passagers.
Avec de tels équipements, des moteurs aussi « performants » – au moins d'un point de vue écologique – et un design très européen, Kia démontre en tout cas que l'image du constructeur a considérablement évolué ces dernières années. Aujourd'hui, Kia n'est plus synonyme de voiture bon marché et pas forcément très qualitative, et a bel et bien son mot à dire sur le marché automobile européen. Et pour que cela se vérifie à l'avenir, on pourrait presque parier que Kia se lancera prochainement sur le segment des voitures hybrides… Qui sait ?

Prix : à partir de 38 990 euros

Partager
Tags: kia
Ludovic Bonnet

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !