WR
Il y a 9 ans

Positions sexuelles : les « impossibles »

Banc d’essai des positions impraticables

Après avoir expérimenté les positions sexuelles classiques, puis les originales, notre trilogie du sexe se termine ce mois ci avec les positions impossibles. Attention, ces positions requièrent souplesse, force et endurance : ne vous lancez pas dans un marathon du sexe si vous ne pouvez pas assurer derrière. Retrouvez les positions les plus inimaginables et venez clore avec nous ce chapitre… très hot !

Il ne suffit pas d’une pénétration classique pour l’emmener au 7ème ciel. Parfois, un véritable parcours du combattant peut s’avérer être un vrai stimulant sous la couette et vous aurez besoin d'un minimum de force et puissance pour parvenir à vos fins.
D’autres, en revanche, réclament plutôt la souplesse d’une gymnaste, et généralement, c’est votre partenaire qui devra alors se transformer en panthère agile le temps d’un câlin torride, pour votre plus grand plaisir bien sûr !

Il faut souffrir… pour prendre du plaisir ! Sans sombrer dans le sadomasochisme, certaines positions requièrent tout de même une sacrée puissance… et pas mal d’efforts !

La brouette thaïlandaise : l’homme est debout, la femme se tient par terre, les bras tendus, pendant que son partenaire la tient par le bassin pour qu’il atteigne le niveau de sa taille. La femme pose finalement ses pieds sur les épaules de l’homme qui aura besoin de bien fléchir sur les cuisses pour une bonne pénétration tandis que sa partenaire se tiendra sur les bras, presque en équilibre. Plaisir maximum.

La position de l’acrobate : assis sur un tabouret ou une chaise, l’homme prend sa partenaire à califourchon. Celle-ci se laisse ensuite pencher en arrière, chacun s'agrippant fermement à l'autre. La femme se tient aux jambes de l'homme pour éviter de tomber et son partenaire s'accroche aux bras de sa femme pour plus de prise. Un effort commun et mutuel pour un face-à-face de toute beauté !

Certaines positions ne demandent pas forcément une force de titan, mais davantage de souplesse, afin de profiter d’une sexualité toujours plus intense.

Le grand écart : la femme monte debout sur 2 chaises, un pied sur chaque chaise. L’homme, dos à elle, écarte doucement les chaises, ainsi les jambes de sa belle s’écartent elles aussi doucement, jusqu’à former le plus grand angle possible : plus grand est l’écart, plus accessible se trouve la vulve, et plus profonde sera la pénétration. Sensation garantie !

La culbute : sur le dos, votre partenaire peut garder un pantalon sur ses jambes ou un lien afin de les tenir attachées l’une à l’autre. Les fesses à peine soulevées, elle bascule ses jambes derrière sa tête. Il ne vous reste plus qu’à vous accroupir face à elle et à la pénétrer doucement.

Newsletter Masculin.com

L'actualité et nos derniers conseils

 

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Success
Error