Chrysler PT Cruiser : un look incomparable

Dix ans de règne… et au revoir !

Adoré ou détesté, ce modèle d'entrée de gamme de Chrysler ne laisse jamais insensible. Avec son design fortement inspiré des automobiles américaines des années 30, le PT Cruiser arbore un style résolument rétro !
Démarrée au début des années 2000, sa production vient de s'arrêter, il y a quelques mois. Flashback sur 10 ans d'une voiture peu commune.


Un design à l'allure « folle »
Ces sont les Hudson J3 ou la Chrysler Building de New York, imaginées dans les années folles qui vont être la source d'inspiration du PT (Personal Transportation) Cruiser. L'élégance intemporelle et la beauté de cette voiture illustrent bien la prospérité américaine de l'époque. Comme un Hot Rod, ses ailes fortement bombées et une carrosserie reconnaissable entre toutes, la caractérise immédiatement.


C'est en mars  2000, que débute la fabrication du PT Cruiser à Toluca au Mexique. Dès 2002, le marché européen aura sa propre production à Gaz en Autriche.
En 2004, le premier cabriolet voit le jour, et dès 2006 le PT Cruiser se présente sous un nouveau jour : design et motorisation améliorés… pour environ 23 000 euros. En mars 2006, on compte près d’un million de PT Cruiser fabriqués.


Des clubs dédiés à cette voiture
Pourtant, le 9 juillet 2010, Chrysler décide l'arrêt de la fabrication après 1,3 million d'exemplaires vendus. En Europe, le PT Cruiser sera de loin la voiture la plus vendue de la marque. On voit encore aujourd'hui, de nombreux clubs et hommes passionnés se retrouver pour partager leur passion de ce modèle unique. Il sera même pour certains, le véhicule de tuning idéal.

Son intérieur est résolument rétro et très vaste. Sa configuration souple offre un aménagement  facilement modifiable avec des banquettes escamotables et des sièges rabattables. Son tableau de bord à l'allure un peu kitsch ne trahit pas l'ensemble… des taches de couleurs venant rappeler les teintes de la carrosserie.


Une voiture agréable à conduire
Sur le bitume, le PT Cruiser est agréable à conduire. La direction et la suspension sont souples. Avec son premier moteur atmosphérique de 2,4 litres, les 150 chevaux avaient du mal à donner de l'impulsion au véhicule. Heureusement, à partir de 2004, une version turbo est proposée…
La légende est en marche
L'arrêt de la production en juillet dernier, marque un tournant décisif, dans la production automobile américaine ! Pour Karl Brauer, éditeur du groupe de presse automobile Edmunds.com, « c'est un grand symbole de la chute de l'industrie automobile américaine ! » Le PT Cruiser s'arrête donc… mais sa légende ne fait que commencer !

Partager