Réveillez la Potiche en vous

La petite révolution de Catherine Deneuve

Dans le nouveau film de François Ozon en salles le 10 novembre 2010, « Potiche », Catherine Deneuve joue le rôle d’une… potiche. Mais elle est bien plus que ça… Et d’ailleurs, les hommes et les femmes n’ont-ils pas tous une part de potiche en eux ?

Fils à maman, femme au foyer, PDG, chipie… Mais qui est qui ? L’affiche du nouveau film de François Ozon, « Potiche » interpelle. Et brouille les pistes. Un coup d’œil au synopsis permet d’en apprendre un peu plus – quoique…
Les nouveaux parapluies de Catherine Deneuve
« Potiche » plonge ainsi le spectateur en 1977, dans le Nord de la France, dans la charmante bourgade de Sainte-Gudule. Charmante, mais surtout typique. A Sainte-Gudule, Suzanne Pujol (Catherine Deneuve) est l’épouse popote et soumise d’un riche industriel, Robert Pujol (Fabrice Luchini). Il dirige son usine de parapluies d’une main de fer et s’avère aussi désagréable et despote avec ses ouvriers qu’avec ses enfants et sa femme, qu’il prend pour une potiche. À la suite d’une grève et d’une séquestration de son mari, Suzanne se retrouve à la direction de l’usine et se révèle à la surprise générale une femme de tête et d’action. Mais lorsque Robert rentre d’une cure de repos en pleine forme, tout se complique…

Le film a beau se dérouler à la fin des années 1970, son propos semble toujours d’actualité. Il faut dire que c’est un événement récent qui a déclenché la volonté de François Ozon de tourner « Potiche » : « C’est le duel entre Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal qui m’y a fait penser. C’était le premier duel entre un homme et une femme à ce niveau, en politique. J’ai trouvé qu’il y avait eu une misogynie incroyable. Même de la part des femmes. »
Une pièce de théâtre… comme « Huit femmes »
Ce n’est donc pas un hasard si le film regorge de phrases cultes telles que « Casse-toi pauvre con » ou « Travailler plus pour gagner plus ». Les dialogues sont d’ailleurs l’un des points forts de ce long-métrage. En même temps, celui-ci est adapté d’une pièce de théâtre de Barillet et Grédy avec Jacqueline Maillan et que, déjà à ce moment-à, les joutes verbales  prêtaient franchement à sourire.
Ce dernier point rend presque inévitable la comparaison entre « Potiche » et une autre adaptation de pièce de théâtre pour le cinéma réalisée par François Ozon, « Huit femmes ». Deux films semblables et pourtant très différents, comme l’affirme encore le cinéaste.

Dans « Potiche », on l’a déjà dit, Catherine Deneuve tient un rôle central. Celui de la potiche, justement. Mais au fur et à mesure du film, son personnage de Suzanne Pujol va s’émanciper et prouver que les femmes ont d’autres compétences et ne sont pas condamnées à rester dans l’ombre de leur mari.

Un casting 4 étoiles
Un point que Robert Pujol alias Fabrice Luchini – vraiment très en forme – va avoir du mal à comprendre, lui qui a plutôt l’habitude de traiter les femmes comme des faire-valoir, n’oubliant d’ailleurs pas de se laisser aller à des parties de jambes en l’air avec sa secrétaire interprétée par Karin Viard – très sexy pour l’occasion d’ailleurs. Même chose pour sa fille, campée par Judith Godrèche, qu’il ne voit assumer la moindre fonction au sein de son usine de parapluies.

Un film surprenant, drôle et touchant
A l’inverse, les hommes ne sont pas tous aussi machos que Fabrice Luchini. Son fils (Jérémie Rénier) joue la carte de l’étudiant soixante-huitard apolitique, tandis que Gérard Depardieu incarne à la perfection la figure communiste charismatique… mais aussi romantique !
Surprenant, drôle et même touchant, à l’image de l’ensemble du film, jusqu’au dénouement, qui pourrait confirmer que, finalement, tout le monde a une part de potiche en soi…

« Potiche » de François Ozon
Avec Catherine Deneuve, Gérard Depardieu, Fabrice Luchini, Karin Viard, Jérémie Renier, Judith Godrèche
Durée : 1h40

Et vous, quelle potiche êtes-vous ?

Partager
Ludovic Bonnet

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !