Quand embrasser une fille ?

Quel est le bon moment pour le premier baiser ?

Le premier baiser est un moment crucial lors d’une rencontre. Pour rien au monde on ne voudrait le rater. Mais quand passer à l’acte et existe-t-il un moment idéal ? Pour le savoir, rien de mieux que de demander leur avis aux principales intéressées : les femmes.


Question de feeling
Premier constat : difficile d’établir des règles en la matière. Le premier baiser est surtout une question de feeling…

« Je déteste sentir que ça a été préparé, voire quand c’est même planifié… Ça donne la désagréable impression d’être l’objectif d’un plan d’action machiavélique, explique Zoé. C’est tellement agréable qu’un garçon capte le bon moment, comme par magie. »
Des signes qui ne trompent pas ?
Pour Elisabeth, quadragénaire dynamique, certains hommes, expérimentés, ont le chic pour reconnaître ces signes : « Le regard franc, le buste tourné vers le garçon, une certaine raideur dans le haut du dos, voire une légère cambrure… Le corps a son langage, les grands séducteurs savent le décrypter. »

Pas facile d’en savoir plus. Alors, on leur a demandé de nous indiquer les pires moments pour embrasser. Tout de suite, c’est plus facile.

Pour Julie : trop vite
« Parfois, les garçons passent à l’acte trop vite, sûrement parce qu’ils sont stressés. A peine installés à une table de café et l’affaire est faite. Dommage, l’attente, c’est le meilleur. »

Pour Alix : trop tard
« Certains rendez-vous ont un objectif clair : on s’apprécie, on sent la tension entre nous, c’est clair, on est là pour se faire plaisir. On ne va quand même pas attendre le mariage (rires) ! »

Pour toutes : en groupe
S’embrasser pour la première fois compte parmi les moments les plus intimes d’une vie sentimentale. Alors s’y adonner lors d’une sortie de groupe, entre amis relève d’une totale hérésie ! A vous d’organiser un moment juste tous les deux, chez l’un ou l’autre, dans un café cosy ou même une boîte de nuit pleine d’inconnus… La foule, c’est l’anonymat !

« Sous la pluie devant le lycée » pour Elodie. « On était trempé mais on l’attendait depuis trop longtemps pour attendre encore. »

« Après un grand fou rire partagé » pour Sylvie. « Cela a créé une certaine complicité, naturellement, le baiser a suivi. »

« Pendant un concert » pour Olivia. « La musique à fond, l’obscurité et les stroboscopes, nous étions seuls au monde, c’était merveilleux ! »

Partager