Comment vivre avec des phobies ?

Eviter ou surmonter ses phobies… cruel dilemme

Peur de l’avion, des serpents, refuser de monter dans un ascenseur… les phobies sont nombreuses et les anxieux tout autant. Cette peur panique est, dans certains cas, réellement handicapante. Alors, comment vivre avec et éviter d’en souffrir ?


Ophidiophobie, aquaphobie… des anxiétés courantes
Vous avez peur des animaux (zoophobie), voire une peur panique des serpents (ophidiophobie) ou des araignées (arachnophobie) ? Sachez que vous n’êtes pas seuls, un Français sur 10, par exemple, a très peur de l’eau. Cette peur pourrait finalement n’être pas si grave. On est aquaphobe (peur de l’eau), on ne se baigne pas ; on a peur des serpents, on ne va pas dans les bois. Mais les choses ne sont pas si simples.
La phobie de certains va même jusqu’à ne pas pouvoir regarder une image ou un film contenant l’objet de leur frayeur. Tout comme la phobie sociale ou la peur du jugement en public, ces situations doivent être prises en main.

Comment devient-on phobique ?
Les raisons sont multiples. Pour les aquaphobes, il arrive que dans leur petite enfance, ils aient vécu un traumatisme dans l’eau. Mais pas toujours. Alors, un contexte familial anxiogène, notre instinct ancestral de survie de l’homme face aux animaux prédateurs, à des croyances de transmission de maladie (pour l’araignée par exemple), à l’obscurité, aux hauteurs, à des lieux inconnus- toujours est-il, que quelles qu’en soient les raisons, il est très difficile de vivre avec une phobie.

L’évitement, la cause de tous les maux
La solution la plus simple adoptée par les anxieux est toujours la même : on évite la situation phobique. Louis, chef d’entreprise à Biarritz est aérodromophobe (phobique de l’avion) : « J’en ai une telle peur que je ne le prends jamais. J’utilise ma voiture pour tous mes déplacements. Récemment, j’étais invité en Pologne à un colloque, j’y suis allé en train. »

Pour Stéphanie, mère de famille, les endroits clos la tétanisent : « Je ne prends jamais l’ascenseur seule, même si je dois aller au 18ème étage avec un carton de livres dans les bras, je préfère prendre les escaliers. »

Comment s’en sortir ?
Quand la situation devient trop difficile, généralement, le phobique se prend en main. Plusieurs solutions existent ! Le principe est souvent le même : se confronter à l’objet de sa peur par étape et se rendre compte que le danger n’existe peu voire pas.

Vous avez peur des serpents ? Renseignez-vous sur le taux de mortalité qui en France est ultra faible, voire quasi nul. Pour les phobiques de l’avion ou de l’eau, des stages de mise en situation font quasiment disparaître tous les symptômes.

Certains thérapeutes préconisent l’hypnose, le watsu, la sophrologie ou la thérapie comportementale, ces deux dernières permettant au patient d’anticiper une situation et donc de maîtriser son angoisse.

Enfin, le mieux, naturellement, est d’être accompagné pour surmonter ses phobies. C’est bien connu : à deux – ou plus –, on est plus fort !

Partager
Tags: sante