Avatar : une première claque !

--- Le ---

Le 21 août 2009, une douzaine de cinémas ont proposé des séances gratuites pour découvrir les 15 premières minutes du prochain film de James Cameron, «

Avatar : une première claque !
Filmsactu.com, © Twentieth Century Fox ©
La Rédac' Masculin
La Rédac' Masculin
Experts en optimisation masculine

Le 21 août 2009, une douzaine de cinémas ont proposé des séances gratuites pour découvrir les 15 premières minutes du prochain film de James Cameron, « Avatar ». Un film attendu comme une véritable révolution dans le monde du cinéma et qui sera sur les écrans le 16 décembre 2009. Alors, « Avatar », c'est vraiment bien ?

Elodie Leroy : « 15 minutes incroyables »
Un choc ! Depuis Titanic, il aura fallu dix ans à James Cameron pour réaliser un nouveau long métrage mais l'attente en valait la chandelle. La démonstration de ces 15 minutes incroyables laisse déjà entrevoir la révolution qui est sur le point de s'opérer en termes d'expérience du cinéma par le spectateur. Jusqu'alors, nous n'avions vu que des films utilisant la 3D comme un procédé dispensable destiné à ajouter un peu de piment à des films résolument conçus pour la 2D. Avec Avatar, tout ce que nous avons vu jusqu'à présent dans le domaine devient immédiatement obsolète : James Cameron nous ouvre une porte, nous fait pénétrer un nouvel espace, une nouvelle dimension restée inaccessible auparavant […]. Nous entrons dans une nouvelle ère, celle de l'immersion totale.

Caroline Leroy : « La 3D prend tout son sens »
Il est évidemment difficile à ce stade de se prononcer sur la qualité du scénario d'Avatar. La compilation d'extraits qui nous est proposée n'a d'autre vocation que de nous introduire à un univers et de nous faire la démonstration des avancées d'une technique révolutionnaire. Et sur ces deux points, force est de constater que le pari est réussi […].L'utilisation de la 3D prend tout son sens au vu de ces images dans lesquelles on est totalement immergé […]. Là où l'utilisation de la 3D peut s'avérer moins convaincante, c'est sur les scènes d'action où les mouvements rapides de caméra rendent les gestes des protagonistes peu lisibles sur certains plans. Ce qui est certain, c'est que James Cameron nous ouvre les portes d'un monde nouveau, à tous points de vue. Vivement décembre.

Arnaud Mangin : « Rien de concrètement différent »
« Claque », « bouleversement », « expérience unique » et « jamais vu » ne sont probablement pas les termes les plus adéquats pour définir l'expérience Avatar. Si les habitués de la 3D qui se sont essayés aux films qui envahissent peu à peu nos écrans depuis quelques mois n'y décèleront rien de concrètement différent (même si la sensation de relief est bien là, au point que certains éléments de l'image chevauchent carrément les sous-titres), ce sera encore et toujours le facteur artistique qui prendra le dessus. En relief ou en aplat, un bon ou un mauvais film ne véhiculera guère plus d'émotions et celui qui signe le retour de James Cameron se fond fort heureusement dans la première catégorie.

Sortie le 16 décembre 2009

Retrouvez l’actualité du ciné, des DVD et séries TV sur www.filmsactu.com




Thèmes connexes :
A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES