The Informant : la taupe Matt Damon

--- Le ---

Après le drame « The Girlfriend Experience » et surtout le diptyque « Che », parenthèse historique ambitieuse qui a valu à Benicio del Toro le pris

The Informant : la taupe Matt Damon
Filmsactu.com - Elodie Leroy, © Warner Bros ©
La Rédac' Masculin
La Rédac' Masculin
Experts en optimisation masculine

Après le drame « The Girlfriend Experience » et surtout le diptyque « Che », parenthèse historique ambitieuse qui a valu à Benicio del Toro le pris d'interprétation à Cannes, Steven Soderbergh revient vers le genre de la comédie avec « The Informant! », dont l'histoire s'inspire de faits réels et plus précisément du scandale survenu dans les années 90 autour de la société Archer Daniels Midland [...].

Matt Damon est méconnaissable
Outre les rouages de l'arnaque financière orchestrée par la société ADM et ses concurrents, qui se voient retracés de manière en fin de compte linéaire, voire conventionnelle, « The Informant! » s'intéresse surtout à Mark Whitacre, la taupe qui a permis au FBI de coincer les fraudeurs au moyen d'un travail d'espionnage de longue haleine.
Campé par Matt Damon, tout simplement méconnaissable, ce joyeux luron d'apparence naïve devient de rebondissement en rebondissement le moteur de l'intrigue de par son rôle clé dans cette affaire qui s'avère finalement receler de multiples tiroirs. Le caractère singulier de Whitacre et le glissement progressif du regard porté sur lui – d'abord complice puis distancié – constituent au bout du compte l'attraction majeure de ce film traversé par juste ce qu'il faut de fantaisie pour se montrer divertissant et amusant sans jamais que le fond de l'histoire ne soit décrédibilisé.

De grands moments d'hilarité
Si « The Informant! » possède une telle énergie, c'est parce que chaque élément de la mise en scène de Steven Soderbergh est en alchimie parfaite avec son acteur principal, Matt Damon, qui se prête magistralement au jeu avec un humour savoureux, ses seules expressions étant à l'origine de grands moments d'hilarité chez le spectateur. Il est secondé par un casting au diapason avec le ton léger du film. Film bavard porté par une bande son très sixties qui participe énormément au charme du film, « The Informant! » ne constitue certes pas le film le plus mémorable de Soderbergh mais prouve que le cinéaste n'a décidément rien perdu de son panache.

Sortie le 30 septembre 2009
Note de la rédaction de Filmsactu.com : 16/20


Retrouvez l’actualité du ciné, des DVD et séries TV sur www.filmsactu.com





Thèmes connexes :
A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES