Controverse autour des bornes d’appel d’urgence

(Relaxnews) – La gestion des bornes d’appel d’urgence sur le réseau autoroutier français sera transféré d’ici la fin de l’année de la gendarmerie vers les sociétés d’autoroutes. Un changement qui, selon Le Figaro (édition du 29 août 2008), se répercuterait sur le tarif des péages. Aujourd’hui, un appel d’urgence passé depuis l’une des 8.500 balises oranges qui jalonnent les autoroutes françaises est pris en charge par la gendarmerie nationale. Avant la fin de l’année, c’est au personnel des sociétés autoroutières qu’incombera la tâche de répondre à la détresse des automobilistes. Certains concessionnaires comme Cofiroute ou les Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (APRR), pourraient répercuter cette nouvelle charge sur la tarification des péages si l’Etat ne concède pas de compensation financière.

Partager