Shrek 4 : il était une fin… et heureusement !

--- Le ---

Après avoir vaincu un méchant dragon, sauvé une belle princesse et le royaume de ses parents, que peut encore faire un ogre malodorant et mal léché ?

Shrek 4 : il était une fin… et heureusement !
Filmsactu.com - Kevin Prin, © Dreamworks Pictures ©
La Rédac' Masculin
La Rédac' Masculin
Experts en optimisation masculine

Après avoir vaincu un méchant dragon, sauvé une belle princesse et le royaume de ses parents, que peut encore faire un ogre malodorant et mal léché ? Domestiqué, assagi, Shrek a perdu jusqu'à l'envie de rugir et regrette le bon vieux temps où il semait la terreur dans le royaume. Aujourd'hui, tel une idole déchue, il se contente de signer des autographes à tour de bras. Trop triste...
C'est alors que l'habile et sournois Tracassin lui propose un contrat. Shrek se retrouve soudain transporté dans un monde parallèle totalement déjanté où les ogres sont pourchassés, où Tracassin est roi, où Fiona et son bien-aimé ne se jamais rencontrés...
Shrek va-t-il réussir à déjouer le sortilège, à repasser de l'autre côté du miroir, à sauver ses amis, à retrouver son monde et reconquérir l'amour de sa vie ?

De plus en plus niais
« Shrek 1 » avait surpris, « Shrek 2 » avait partagé, « Shrek 3 » avait déçu. Partant d'une excellente idée, la saga n'a cessé de décliner depuis le second épisode, prise dans les rouages d'un conformisme en parfaite contradiction avec son désir de bousculer les conventions des contes de fées et leurs travers trop souvent niais.
Shrek est tout simplement devenu plus infantilisant que les films de Disney, tout en criant partout être « plus adulte » et en se moquant des autres. Un sacré paradoxe ! Et malheureusement, en allant voir « Shrek 4 », il est inutile d'attendre autre chose que la suite de Shrek 3 : même flemme des scénaristes, même humour facile sous prétexte que « c'est pour les plus jeunes » (?), même manque d'imagination, même ennui, même éloignement avec la galaxie Pixar, qui, elle, peut réellement se targuer d'être à la fois pour petits et grands.
Que la saga touche à sa fin est une bonne nouvelle : après des années de médiocrité, Dreamworks va peut-être enfin se consacrer à des films d'animation plus aboutis comme « Dragons » ou « Kung-Fu Panda ».

En salles le 30 juin 2010
Note de la rédaction de Filmsactu.com : 7/20


Retrouvez l’actualité du ciné, des DVD et séries TV sur www.filmsactu.com

Thèmes connexes :
A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES