Des voitures japonaises 5 étoiles

Toyota Avensis, Toyota iQ, Mitsubishi Lancer et Mazda 6 (photo). Tel est le quarté gagnant dans l’ordre de la nouvelle notation des crash-tests Euro Ncap. Une notation plus sévère visant à remédier à la surabondance de voitures obtenant 5 étoiles au cours des dernières années.
Lors de la création des crash-tests Euro NCAP, en 1997, une note de 3 étoiles pouvait déjà être considérée comme excellente. Ce n’est qu’en 2001 qu’une voiture a obtenu pour la première fois 5 étoiles : il s’agissait alors de la Renault Laguna 2.

Toyota fait coup double
Mais depuis, avec la multiplication des airbags et autres équipements sécuritaires, la plupart des véhicules testés récoltaient la note suprême. D’où l’instauration de nouveaux crash-tests Euro NCAP en cette année 2009.
Après la première série de tests, ce sont donc les voitures japonaises qui sont les grandes gagnantes. Toyota a été le premier constructeur à obtenir deux fois 5 étoiles, pour l’Avensis et l’iQ. Avec des résultats similaires pour la Honda Accord, la Mitsubihi Lancer et la Mazda 6, les firmes nippones démontrent ainsi leurs progrès en matière d’équipements et de de sécurité.

Bien pour Mazda, moins bien pour Citroën
Pour la Mazda 6, notamment, ces 5 étoiles sont un excellent résultat, puisque ce modèle fait mieux que lors de ses premiers tests, en 2003 et 2005, où il n’avait récolté que 4 étoiles.
A l’inverse, Citroën a été « victime » du nouveau système de notation Euro NCAP, en ne décrochant que 4 étoiles pour son C3 Picasso (notamment à cause de l’absence du système ESP de série).
Parmi les 12 premières voitures testées, seules la voiture de la marque aux chevrons et la Subaru Impreza n’ont pas obtenu 5 étoiles. L’Opel Insignia, la Volvo XC60, l’Audi A4 et la Volkswagen Golf sont les derniers véhicules en date à avoir décroché la note suprême.

Partager