Duplicity : Julia Roberts et Clive Owen à double jeu

Clive Owen et Julia Roberts sont amants. Du moins, leurs personnages le sont, dans le film « Duplicity », à l’affiche ce 25 mars.

De l’espionnage au monde des affaires
Dans le nouveau long-métrage de Tony Gilroy (réalisateur de « Michael Clayton »), Julia Roberts campe le personnage de Claire Stenwick, ancien officier de la CIA et nouvelle venue dans le monde des affaires. Clive Owen, alias Ray Koval, a un parcours similaire, lui qui a quitté le MI6 pour intégrer un monde un peu plus lucratif, au sein d’une multinationale pharmaceutique…
Tous deux ont une mission : obtenir le premier la formule d’un produit qui rapportera une fortune à son entreprise mère. La lutte entre les deux s’annonce donc acharnée et pour ça, tous les moyens sont bons. Claire est une menteuse professionnelle alors que Ray a banni le mot « sincérité » de son répertoire.

Julia Roberts + Clive Owen = duo gagnant
Mensonge et manipulation sont donc évidemment au rendez-vous de « Duplicity », mais ce jeu de dupe va être mis à mal par l’apparition de sentiments amoureux entre les deux personnages principaux.
A la lecture de ce scénario, on devine que ce « Duplicity » ne réinvente pas le genre du film d’espionnage. Mais force est de constater que le charme et le charisme du duo Julia Roberts – Clive Owen atteint sa cible. Pour peu que l’on prenne ce film pour ce qu’il est vraiment – un bon divertissement servi par de bons comédiens et une bonne mise en scène – Duplicity s’avèrera être un moment très agréable…

Sortie le 25 mars 2009

Partager