Omar m’a tuer : trop sobre pour la polémique

--- Le ---

Synopsis : Dimanche 23 juin 1991, Ghislaine Marchal est retrouvée assassinée à son domicile de Mougins. Deux jours plus tard, Omar Raddad, son

Omar m’a tuer : trop sobre pour la polémique
Filmsactu.com - Yann Rutledge, © Mars Distribution ©
La Rédac' Masculin
La Rédac' Masculin
Experts en optimisation masculine

Synopsis : Dimanche 23 juin 1991, Ghislaine Marchal est retrouvée assassinée à son domicile de Mougins. Deux jours plus tard, Omar Raddad, son jardinier, est arrêté et aussitôt incarcéré à la maison d’arrêt de Grasse. Il parle peu, comprend mal le français, a la réputation d’être calme et sérieux. Des lettres de sang accusent : « Omar m’a tuer ». Dès lors, il est le coupable évident.

Un film porté par Sami Bouajila
Si « Omar m'a tuer » ne s'affiche pas comme une critique (pourtant nécessaire) du système judiciaire français, Roschdy Zem signe pour sa seconde réalisation un drame (un peu trop) sobre sur l'affaire Omar Raddad, fait divers qui défraya la chronique au début des années 90. Malgré une mise en scène peu audacieuse, « Omar m'a tuer » reste un bon film d'acteur, reposant essentiellement sur les épaules d'un Sami Bouajila qui incarne avec beaucoup émotion un homme innocent brisé par une justice qui ne doute jamais.

En salles le 22 juin 2011
Note de la rédaction de Cinema.jeuxactu.com :
★★★☆☆

Lire la critique complète sur Cinema.jeuxactu.com

Thèmes connexes :
A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES