Skybike : la voiture volante, c’est déjà demain

Skybike. Traduction : moto du ciel. Nom désignant les véhicules du futur imaginés par les ingénieurs de Samson Motorworks.

Décollage prévu en 2010
Et contrairement à ce que certains pourraient croire, c’est un futur relativement proche qui pourrait voir l’arrivée « massive » – toutes proportions gardées, évidemment – des Skybike. Les Américains de Samson Motorworks prévoient en effet une commercialisation de leurs véhicules dès 2010. Leurs au pluriel, car plusieurs modèles – l’Aerobike et le Switchblade notamment – composent cette gamme de véhicules futuristes.

Le croisement d’une moto et d’un ULM
Mais de quels véhicules s’agit-il précisément. C’est une moto ? C’est un avion ? Non, c’est un véhicule volant – désolé pour ceux qui espéraient que la réponse serait Superman… Le Switchblade se situe donc à mi-chemin entre la moto – et même le trike – et l’ULM.
Mais ces engins hors du commun ne seront pas accessibles à tous – et pas forcément pour des raisons économiques, le prix n’ayant pas encore été dévoilé. Les futurs propriétaires d’un Skybike devront effectivement être titulaires d’un permis moto et d’une licence de pilote pour rouler… et décoller !

Comme une Ferrari
D’un point de vue plus technique, l’engin volant de Samson Motorworks arbore des courbes inspirées des voitures Ferrari. Le Switchblade est propulsé par un moteur de 120 chevaux et peut atteindre une vitesse de pointe de 144 km/h au sol et 215 km/h dans les airs. Sa consommation en carburant s’élève pour sa part à 3,9 l/100 km en roulant et 10,6 l/100 km en volant.
A l’intérieur de l’habitacle – ou plutôt du cockpit – Samson Motorworks a doté ses bolides des mêmes équipements qu’une voiture traditionnelle, dont un lecteur CD, une caméra de recul et l’air conditionné. L’altimètre ou encore l’indicateur de vitesse du vent sont là pour rappeler que le Switchblade n’est pas fait pour rester sur le plancher des vaches.

Plus d’informations sur le site de Samson Motorworks

Partager
Tags: avion