Saab 9-5 : la nouvelle ère du luxe

En France, Saab souffre d’un véritable déficit d’image. Pourtant, le constructeur scandinave a de vrais atouts à faire valoir sur le marché de l’automobile de luxe. Mais voilà, lutter face à Mercedes, BMW ou, à l’échelon supérieur, Jaguar n’est pas chose aisée.

Saab reste fidèle à ses principes
L’année 2009 a été d’autant plus difficile pour Saab que sa maison-mère, General Motors, a été durement touchée par la crise, Saab devant d’ailleurs se rapprocher du groupe Koenigsegg. Alors, pour oublier cette année et regarder vers, l’avenir, quoi de mieux que de dévoiler une nouvelle voiture ? C’est ce que va faire Saab avec sa 9-5 dévoilée au salon automobile de Francfort.
Et si Saab se lance dans une nouvelle ère, pas question d’oublier les fondamentaux. La 9-5 sera donc une berline haut-de-gamme. A l’extérieur déjà, ses lignes fluides et élancées lui confèrent une classe particulière, notamment avec le nouveau dessin de la calandre, la ceinture de caisse en forme de crosse de hockey, ou encore le toit fuyant qui se prolonge par les montants de la lunette arrière.

Le confort comme maître-mot
Mais évidemment, c’est à l’intérieur que la Saab 9-5 offre le plus de cachet. Système audio high-tech, climatisation bi-zone, écran tactile 8 pouces doté d’un disque dur 10 Go et de plusieurs connexions pour brancher ses appareils portables contribuent au confort des passagers. A l’arrière, ces derniers peuvent aussi regarder un DVD sur l’écran dépliant intégré au dossier des sièges avant.
Le conducteur ne sera pas en reste. Saab a grandement modernisé le poste de conduite, offrant à sa 9-5 un affichage des informations « tête haute » sur le pare-brise (en option) ou encore le démarrage par bouton stop/start.

Des moteurs de choix
Sous le capot, la Saab 9-5 démontre ses origines scandinaves. L’écologie et la sobriété sont donc à l’honneur. La berline disposera notamment d’un bloc turbo essence 1.6 litre de 180 chevaux et d’un moteur 2.0 litres turbodiesel de 160 chevaux, dont les émissions seront limitées à 139 g de CO2/km. Pour ceux qui souhaitent un peu plus de puissance, la Saab pourra aussi être propulsée par un 2.0 litres turbo essence de 220 chevaux et même un V6 turbo 2.8 litres de 300 chevaux ! Enfin, la fibre verte de Saab apparaîtra encore mieux dans quelques mois via le moteur 2.0 litres BioPower fonctionnant au biocarburant E85.
Voilà qui démontre que la nouvelle ère voulue par Saab reste fidèle aux principes du constructeur.

>>> Retrouvez notre dossier : Salon automobile de Francfort 2009

Partager