Dacia Duster : le 4×4 à l’ère du low-cost

S’il est bien un constructeur automobile qui ne connaît pas (trop) la crise, c’est Dacia. La filiale du groupe Renault a même profité de cette crise pour tirer parti de son positionnement low-cost. Après la Logan, la Sandero s’est particulièrement distinguée. Et 2010 pourrait être l’année d’une autre Dacia : le Duster.

Un SUV à moins de 15 000 euros
Dacia se lance ainsi sur le marché des 4×4, ou plus précisément des SUV, un créneau porteur, d’autant qu’il s’agit de voitures qui ont la réputation – justifiée – d’être relativement chères. C’est donc bien à ce niveau que le Duster se démarquera en priorité, puisque ce modèle sera disponible pour moins de 15 000 euros.

Des capacités de franchissement « réelles »
Et pour ce prix, le SUV Dacia offre des performances plus qu’honorables. Compact, avec une longueur de 4,31 mètres, le Duster sera disponible en 4×2 et 4 roues motrices. Dacia annonce que sa voiture aura de véritables capacités de franchissement, même si sa garde au sol de 20 cm n’en font pas non plus un véhicule tout-terrain.

Dacia et les « cousines » de chez Nissan
Et si, à l’intérieur, les équipements devraient se limiter au strict minimum – low-cost oblige – le Duster offre de belles caractéristiques en termes d’agrément de conduite. Ainsi, sa transmission 4×4 est la même que chez les « cousines » Nissan, puisqu’elle est paramétrable selon trois modes distincts : Auto (le couple est normalement transmis à l’avant et en cas de mauvaise adhérence, jusqu’à 50 % est envoyé à l’arrière), Lock (blocage différentiel 50/50) ou 4×2 pour le bitume.

Economie et écologie font bon ménage ?
Côté moteur, il ya aussi de quoi faire. En essence, le Duster recevra une motorisation 1.6 16v de 110 chevaux tandis que deux blocs diesel dCi de 85 et 105 chevaux seront disponibles. Ce SUV sera donc tout sauf un monstre de puissance, mais Dacia a au moins le mérite de proposer un modèle assez respectueux de l’environnement, les émissions en C02 étant limitées, pour le diesel, à moins
de 140 g CO2/km en version 4X2 et moins de 150 g CO2/km en version 4X4. Preuve que l’on peut associer, toutes proportions gardées, écologie et économie.

>>> Retrouvez notre sélection de voitures présentées au salon de Genève 2010

Partager