Harley Davidson Forty-Eight : la digne héritière

Et hop ! Harley Davidson cède à son tour à la tendance vintage. La marque américaine vient en effet de dévoiler sa nouvelle moto, la Harley Davidson Forty-Eight. Forty-Eight, soit 48 en français. Et en l’occurrence, ce chiffre renvoie à l’année 1948, qui avait marqué la sortie de la Springer Panhead, modèle devenu mythique, notamment par son réservoir « peanut » de 7,95 litres.

Une Harley, une vraie
Harley Davidson a donc conçu sa Forty-Eight comme l’héritière – plus ou moins directe – de sa Springer Panhead. Cette nouvelle moto a été construite sur la base d’un Sporster 1200, bénéficiant du même moteur V-Twin Evolution 1200, mais aussi d’une selle solo basse, de rétroviseurs montés sous le guidon, d’un garde-boue arrière épuré et équipé de pneus ballons à l’avant comme à l’arrière montés sur des jantes de 16 pouces. Esthétiquement, il n’y a pas de doute, cette Forty-Eight est une Harley, une vraie.

Seul ou accompagné
Le constructeur de Milwaukee annonce des sensations de pilotages assez impressionnantes, notamment en raison du couple de ce bicylindre – 10 mkg à 3 500 tr/min – et de son injection électronique séquentielle.
Et si, comme le disait jadis la chanson, vous n’avez besoin de personne en Harley Davidson, rien ne vous empêchera d’amener votre compagne à l’arrière, le dossier et les repose-pieds passagers étant disponibles… en option. Mais le plaisir de conduire une Harley et de frimer les cheveux au vent n’a pas de prix.

Partager