Givenchy, hiver 2007

Dans la pure tradition « chic décontractée » de la maison Givenchy

Certaines maisons ne dérogent pas à la tradition qui a construit leur succès et elles font bien. C'est le cas de Givenchy.
Sous l'impulsion de son fondateur Hubert James Taffin de Givenchy, cette maison de couture incarne depuis toujours l'entrée du luxe dans les collections de prêt-à-porter.

Et pour cette collection automne-hiver 2007-2008, l'élégance décontractée selon Givenchy, ce sont des tennis.
Blanches ou noires, mat ou vernies. Forcément portées avec des pantalons droits. En haut, des gilets très cintrés et des pulls à col camionneur.
Discrétion assurée ? Dans l'esprit oui, mais la perfection des coupes attire inévitablement le regard. Givenchy offre aux hommes une ligne terriblement jeune et qui en impose.

Les accessoires accentuent ce sentiment de métissage entre luxe et désinvolture : des écharpes très enveloppantes, des cravates simplement noires, des foulards gris anthracite légèrement brillants. Le col d'Astrakhan de certaines vestes donne encore plus de classe.
En outwear, la gabardine est chic et donne aux hommes un côté étudiant anglais.

Le blouson transforme l'homme en mauvais garçon : la version grise brillante est imperméable et futuriste, la version gris souris est très austère. On pourra aussi user d'une ceinture avec le caban à carreaux gris.
Le détail de la collection : quelques pantalons portés assez courts, bien au-dessus de la cheville.
Dans toute la collection, le noir domine. Difficile de faire plus classique. Difficile de faire plus Givenchy. 

Givenchy , Défilé Homme
automne-hiver 2007-2008
(cliquez sur la photo pour l'agrandir)

Par M. Algéo

Partager
Tags: givenchy