Locations saisonnières

Evitez les mauvais plans !

Cet été c’est décidé, vous louez une maison ! Mais comment se repérer dans la multitude d’offres qui existe ? Les photos alléchantes sont parfois loin de la réalité… Voici quelques trucs pour dégoter le bon plan.

Villa, maison, appartement, roulotte ou gîte, à chaque vacance son style ! Sur le marché des vacances, la concurrence est rude.

Zoom sur les photos
Les photos peuvent donner une première impression. Privilégiez les offres accompagnées de plusieurs photos, vous arriverez mieux à vous faire une idée, surtout si celles-ci sont grandes et claires.

Apprenez à décrypter les petites annonces
Votre expérience de location résidentielle vous en a peut-être appris beaucoup sur le langage double des petites annonces. Sinon, vous devez rester circonspect à l’égard de termes tels que « coquet », « quartier animé », « authentique ». Même chose face à des indications spatiales trop vagues.

Contactez le propriétaire
Avant de réserver, n’hésitez surtout pas à entrer en contact avec le propriétaire. Ses coordonnées doivent impérativement figurer dans l’annonce. Demandez-lui plus de précisions sur ce qui ne se voit ni sur les photos, ni dans la description de l’offre : proximité réelle de la mer, des commerces, voisinage, équipement fourni avec le logement, taille des pièces… Profitez-en pour lui demander des renseignements sur les activités du coin : animations, sorties, musées, restauration…
Enfin demandez-lui de vous envoyer le contrat de location daté et signé par courrier. Petite astuce si vous êtes en couple, appelez vous-même : un bailleur mal intentionné a tendance à moins duper un homme !

C’est louche !
Certains détails ont raison de susciter votre méfiance. Le propriétaire vous presse de réserver sous prétexte que le logement est prisé ? Si c’est le cas, il n’a aucun souci à se faire sur le fait que vous réserviez ou non ! Idem si le prix proposé est nettement inférieur aux autres locations de même type, que l’annonce date, ou que les photos sont trop belles pour être vraies.A la réservation, faut-il verser un acompte ?
Pas nécessairement, mais la plupart des locations saisonnières y ont recours pour éviter les désistements de dernière minute. Le versement d’arrhes permet aux deux parties de se désister, alors que l’acompte représente un engagement définitif de la part du locataire et du bailleur. Le contrat de location doit préciser le montant de cette avance. Si ce n’est pas le cas, l’avance correspond à des arrhes. Refusez les demandes d’acompte de plus de 30% du prix de la location, idem si celui-ci doit être effectué dans un pays autre que celui de la location ou à un nom différent que celui du propriétaire.

Pour être tranquille pendant votre location…
Assurez-vous que le propriétaire est joignable pendant la durée de votre séjour. Etablissez un état des lieux dès votre arrivée et à la sortie. Assurez-vous auprès de votre assureur que votre assurance multirisque habitation couvre également votre lieu de location.

Si malgré toutes ces précautions, votre location ne correspond pas du tout aux promesses annoncées, vous devez impérativement faire constater l’objet du litige par un huissier, ou au moins prendre des photos dans le but de vous faire rembourser ultérieurement votre séjour.

Pour en savoir plus :
Le site de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes).

Crédits photos Fotolia.com :
© Philip Jessop – © Renee Woodward – © bellemedia – © Cheryl Casey – © paty
Partager