Stickers : les erreurs à éviter

Comment coller aux dernières tendances déco ?

Popularisés par l’émission D&CO animée par Valérie Damidot sur M6, les stickers font encore aujourd’hui leur petit effet. Pour autant, les fautes de goût sont vite arrivées, s’ils ne sont pas utilisés avec parcimonie. Conseils déco.


Has been les stickers ?
Si les stickers sont toujours à la mode, certains motifs ont déjà vécu… Oubliez donc les stickers « superposition de galets » et « branches de bambous », vus et revus dans les salles de bain et toilettes, censés vous procurer une ambiance nature et zen. Pas de pitié pour les motifs baroques dans le salon, ou pire, dans la chambre en tête de lit…

N’accordez surtout pas de seconde chance aux imitations : cadres, pendules, mobilier, chandeliers, cheminées, moulures de portes, etc. Les paysages en trompe-l’œil, fenêtres ouvrant sur une forêt pour les plus ambitieux, ne trompent plus personne ! Quant aux stickers à l’effigie de New York et des Etats-Unis ou les silhouettes de Marilyn Monroe ou de Charlie Chaplin, ils ont fait leur temps…

Si vous souhaitez malgré tout décorer votre intérieur avec des stickers, optez plutôt pour des motifs musicaux ou végétaux, à l’exception bien sûr des bambous, cerisiers et autres lotus, la décoration aux accents asiatiques n’étant plus vraiment dans l’air du temps. On aime aussi les formes géométriques, déclinables à volonté et à coordonner avec les couleurs de vos murs.

Notre astuce déco pour éviter les fautes de goût : des stickers personnalisables. Sur les sites decoration-stickers.com, sticker-forever.com ou ladecoquicolle.com par exemple, il est possible de choisir la couleur du sticker, de faire des tests avec différentes couleurs de fond, d’ajouter du texte, d’ajuster la taille et le sens des stickers.

Bannissez les stickers disséminés par petites touches dans les pièces de votre habitation. Osez les stickers géants, ou à l’opposé, le détail qui fait mouche. A coller sur vos murs, mais aussi sur le sol ou au plafond.

Ordinateur, réfrigérateur, meuble… les stickers ne sont pas exclusivement destinés à se coller aux murs. Si les stickers « humoristiques », du style « j’ai faim » ou « notice d’utilisation » sur la cuvette des toilettes, sont à proscrire, les stickers peuvent tout à fait venir égayer un réfrigérateur trop blanc ou remplacer une couche de peinture sur un meuble vieillissant.

Partager