5 conseils pour comprendre et réussir une détox

Comment avoir la « détox attitude » ?

--- Le ---

Faire une détox, c'est bien. Mais parfois, on ne sait pas comment s'y prendre. Voici 5 règles à toujours avoir à l'esprit si vous décidez de vous y mettre.

5 conseils pour comprendre et réussir une détox
© Thomas Northcut ©
RelaxNews

Notre organisme dispose des processus nécessaires pour favoriser l'élimination des déchets toxiques qui s'y accumulent,  mais il peut arriver que les organes en charge de cette fonction ne puissent pas assumer totalement leur fonction. Pourquoi ? Et comment les aider à assurer leur mission ? Éléments de réponse pour avoir la bonne « détox attitude ».

1- Les causes

Notre organisme est soumis à de nombreuses attaques extérieures qui le polluent. La liste en est aussi longue qu'hétérogène. Au pays de la surconsommation de médicaments – 40 fois plus que la moyenne européenne avec près de 1500 comprimés par an et par habitant – ces substances sont en bonne place au rang des toxiques, même si elles sont évidemment indispensables dans certains cas. La pollution atmosphérique, le tabac, l'alcool, les modes de cuisson (grillades, viandes carbonisées,) sont aussi dans le top des contaminants extérieurs.

2- L'autodéfense

Heureusement, la nature est bien faite, notre organisme a les armes nécessaires pour combattre ces attaques toxiques. Le foie, les intestins, les reins et les poumons, mais aussi la peau par la transpiration, sont les guerriers de cette armée chargée de l'élimination des déchets de l'organisme. Le foie en est le général en chef. La détoxication passe, en effet, par la transformation de produits liposolubles (solubles dans la graisse) en produits hydrosolubles. Le foie va jouer un rôle clé dans l'élimination des toxiques car ses cellules (hépatocytes) contiennent un grand nombre d'enzymes impliquées dans la transformation des toxiques.

3- La saisonnalité

La fin de l'hiver est le bon moment pour attaquer le printemps avec un corps régénéré. Particulièrement après avoir enchaîné les prises de médicaments antalgiques, antibiotiques à la suite de grippes, bronchites, épisodes infectieux ORL et autres maux venus du froid. Globalement, une ou deux cures détox annuelles sont conseillées chez les patients poly-médicamentés, toujours encadrées par un professionnel.

4- La liste de courses

On adopte des habitudes détox en faisant ses courses, en commençant par mettre en haut de la liste les fruits et légumes issus de l'agriculture biologique ou de l'agriculture raisonnée de proximité, pour limiter les pesticides. Privilégiez les légumes de la famille des crucifères, l'artichaut, le pissenlit pour leur action sur le foie, l'endive, le concombre pour leur action diurétique. Et les épices favoris des nutritionnistes comme le curcuma – un incontournable de la détox, à mélanger avec un corps gras – le romarin, la réglisse.

Enfin, on dresse une liste des aliments à éviter pendant une semaine : les produits transformés, les plats préparés, les plats en sauces, les aliments riches en acides gras saturés (type charcuterie, fromage gras, viande rouge,  abats, gâteaux apéritif, viennoiseries...), les sucres rapides comme les sodas, les gâteaux, les « fausses » céréales du petit déjeuner, les confiseries,...).

Rassurez-vous : il ne s'agit pas de bannir ces aliments définitivement de votre assiette, mais de les éviter totalement pendant une semaine et de les consommer ensuite sans excès, et de préférence séparément.

5- L'hygiène de vie

Impossible de faire l'impasse sur les plus qui contribuent à détoxifier le corps au quotidien. A commencer par le premier d'entre eux : l'activité physique.  Vous le savez mais redisons-le : pratiquer une activité sportive régulière, idéalement une heure deux à trois fois par semaine, permet à l'organisme d'évacuer plus facilement les toxiques. Pas le temps ? Commencez par la marche, un sport accessible à tous.

A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS