Comment comprendre le langage corporel ?

Lapsus comportementaux : comment les décrypter pour séduire ?

--- Le ---

Que l’on parle de langage corporel ou de lapsus comportementaux, sachez que votre corps trahit toutes vos émotions ou presque. En séduction comme ailleurs.

Comment comprendre le langage corporel ?
© iStockphoto ©
La Rédac' Masculin
La Rédac' Masculin
Experts en optimisation masculine

Les lapsus corporels, aussi nommés « lapsus comportementaux », sont des signes du corps « échappés », dans le sens où ce sont des actes, des gestes ou des postures qui répondent à une certaine spontanéité, relevant de l’inconscient. Même s’il est possible de maîtriser ses gestes ou ses émotions, il n’est pas toujours facile de gérer toutes les situations sans aucun geste parasite, c’est ce qui s’appelle alors un lapsus corporel. En séduction, ces lapsus comportementaux ont une importance évidente lorsque vous cherchez à aborder une femme.

Des lapsus récurrents et révélateurs

Il existe toutes sortes de lapsus corporels. Une étude de psychologie sociale de 1991 démontrait que l’impact d’un message délivré dépendait à 55% du corps, à 33% de la voix de l’interlocuteur et seulement à 7 % de son discours. Ainsi, on voit bien que le corps exerce une grande importance, quelle que soit la situation.

Lors d’un débat ou dans un jeu de séduction, la chose est identique. Parmi les lapsus récurrents, on retrouve la main passée dans les cheveux pour les filles (signe d’intérêt, de gêne douce), le toucher de cravate pour les hommes (anxieux, en l’occurrence).

Mais encore, le visage et a fortiori les sourcils sont un excellent endroit pour déceler l’état psychologique de quelqu’un : haussement de sourcil pour le doute (le visage en arrière suppose un certain mépris), haussement d’un seul sourcil pour l’interrogation, l’étonnement, sourcils froncés pour l’incompréhension.

La bouche, vecteur de lapsus

En dehors des sourcils, la bouche constitue une autre zone révélatrice. Quelqu’un qui sourit en permanence, avec béatitude (vous savez, ce sourire indécollable, toutes dents dehors) tout en détournant sans cesse le regard, est révélateur d’une gêne, mais une gêne agréable, qui plaît. Cela montre par exemple que votre interlocuteur est sensible à vos dires ou à vos charmes.

Mordiller ses lèvres suppose que l’on est inquiet, stressé, tandis que passer sa langue sur ses lèvres montre soit un état d’excitation ou d’envie, soit un signe de réflexion, d’attitude pensive. En revanche, arracher sa peau sur les lèvres (à l’aide de ses dents) montre une angoisse ou encore un état de fatigue. Une bouche fermée (lèvres pincées) est un signe de méfiance, d’attention, tandis qu’une bouche entrouverte sera le signe d’un intérêt particulier.

Le rictus (ce petit sourire jaune que personne n’aime voir) est, quant à lui, un signe de mépris, d’indifférence, voire de moquerie.

Le rôle indéniable des mains

Enfin, il n’existe pas que le visage pour déceler quelques signes de lapsus comportementaux. Les mains sont un autre exemple : quelqu’un qui se caresse la main est tout à fait pensif, tandis que quelqu’un qui fait craquer ses doigts sera plutôt tendu, anxieux. Idem pour celui qui se ronge les ongles : on décèlera alors une attitude de quelqu’un qui se sent coupable de quelque chose.

À l’inverse, tenir ses mains jointes suppose un certain calme, une attitude presque autoritaire. Coller ses mains tout en les dirigeant vers quelqu’un annonce le désir de convaincre, d’influencer ou de dénoncer. Quelqu’un qui garde les mains dans ses poches montre une certaine désinvolture, une attitude secrète, mystérieuse. Cette personne est gênée, mal à l’aise. C’est donc LA posture à éviter si vous cherchez à séduire une jeune femme.

En revanche, une personne qui garde les mains en évidence, en faisant des gestes réguliers, est quelqu’un qui cherche à convaincre, à séduire. Le contact physique d’une personne à l’autre par les mains peut vouloir dire plusieurs choses : dans certains cas, c’est un signe d’intérêt, mais charnel, c’est l’envie de se rapprocher et d’aller plus loin que les simples regards. Dans d’autres situations, ce sera perçu comme un geste de réconfort (poser sa main sur celle de son ami) ou comme un geste mesquin, provocateur (tapoter la main avec un sourire moqueur).

Thèmes connexes : femme corps
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS