Un problème d’érection ? Votre cou est peut-être en cause

La taille, ça compte. La taille du cou...

--- Le ---

Déjà liée aux problèmes d’apnée du sommeil, la taille de votre cou pourrait être en cause dans vos éventuels problèmes d’érection, messieurs…

Un problème d’érection ? Votre cou est peut-être en cause
© iStock - Andrey Shadrin ©
La Rédac' Masculin
La Rédac' Masculin
Experts en optimisation masculine

Si l’on pouvait décerner le prix de la corrélation du mois, nous pourrions certainement l’attribuer à cette étude réalisée par deux chercheurs de l’université d’Ankara qui ont démontré que la taille du cou pouvait avoir des conséquences sur l’érection de ces messieurs. Souvent préoccupés par la taille de leur engin, les hommes feraient donc mieux de mesurer d’abord la taille de leur cou !

Cou puissant = coup impuissant ?

Même si l’étude pourrait d’abord prêter à sourire, les deux chercheurs qui l’ont réalisée ont démontré que si un homme a un cou de plus de 36 cm de circonférence, le risque d’avoir des problèmes érectiles est beaucoup plus important ! Mais comment ces chercheurs ont-ils pu en arriver à de telles conclusions ? Cela serait dû à une combinaison de facteurs métaboliques incluant la pression artérielle, le diabète et l’obésité. Ainsi, plus votre cou serait gros et plus vous auriez de probabilités de subir des troubles érectiles.

Une corrélation sérieuse

Si certains auront bien du mal à croire en de pareilles théories, il faut prendre conscience qu’il a été prouvé scientifiquement que la taille du cou était directement corrélée au risque d’apnée du sommeil. Or, l’apnée du sommeil peut parfois être à l’origine de troubles de l’érection mais aussi de perte de la libido ! Ainsi, par un lien de cause à effet direct, la taille du cou pourrait bien avoir de significatives répercussions sur les performances sexuelles des hommes.

Même les gencives s’y mettent !

Encore plus étonnant : une étude très sérieuse, publiée en décembre 2012, avait mis en relief le lien entre problèmes gingivaux et problèmes d’érection. C’est l’université de Malatya, en Turquie, qui avait mis en évidence ce constat sur un panel composé de 80 hommes âgés de trente à quarante ans, dont la moitié souffraient de problèmes d’érection. Il est alors apparu que 53 % des hommes qui souffraient de ces dysfonctionnements étaient également soumis à divers problèmes parodontaux chroniques.

Alors, messieurs, avant de penser à la petite pilule bleue pour booster vos performances, pensez d’abord à mesurer votre cou, mais aussi à vous brosser consciencieusement les dents !

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS