Dries Van Noten 2015-16 : un défilé aux multiples références

La mode sur les rails pour Dries Van Noten

Pour sa nouvelle collection masculine, Dries Van Noten nous a donné rendez-vous au Sud de Paris, dans un atelier industriel appartenant à la RATP. Entre les anciennes lignes de fer au sol et les poutres métalliques, le créateur belge contraste avec son vestiaire rempli de poésie, d’amour (avec une version de la chanson Be my baby de Ronettes en acoustique) et d’exotisme.

Clin d’œil à Yves Saint Laurent…

Les broderies et passementeries argent se posent sur les manteaux, chemises à carreaux, parkas militaires. Le pantalon devient bermuda et même kilt avec des jupes réalisées en velours, en brocard, en coton épais. Les vestes kimonos en soie matelassée se parent de couleurs chaudes. Le smoking en blanc, puis en noir, un clin d’œil à Yves Saint Laurent, fait son retour.

…et clin d’œil aux pompiers

Dries Van Noten multiplie les références autant qu’il s’amuse à mélanger les matières, à jouer les superpositions, à proposer une garde-robe réinventée chaque saison. A noter : les lignes réfléchissantes de certaines parkas en référence aux uniformes de pompiers et les multiples pièces réversibles.

Partager