La Rédac' Masculin
Il y a 5 mois

Montres Louis Erard : la quintessence du sport… et du style

Entre classicisme et innovation, la maison Louis Erard propose des montres de grande qualité à des prix très attractifs.

En 2020, elle prouve tout son savoir-faire avec sa nouvelle Sportive en édition limitée, la Quintessence du Sport.

Les origines de la maison Louis Erard

Considérée et reconnue aujourd’hui comme une maison de haute horlogerie, la maison Louis Erard se positionne comme une marque de montres de luxe à des prix accessibles. Un positionnement simple pour un parcours qui est loin de l’avoir été…

1929 : création de la marque Louis Erard

Fondée en 1929 dans la Watch Valley, la célèbre région jurassienne abritant de nombreuses maisons d’horlogerie, la marque suisse Louis Erard porte logiquement le nom de son créateur, né en 1893.

Il faut attendre deux ans pour voir les premières montres sortir de l’atelier de La Chaux-de-Fonds, en 1931. Le succès est rapidement au rendez-vous et en 1937, plus de 60 personnes travaillent pour la maison horlogère.

Après la Seconde Guerre mondiale, la consécration arrive en 1956 : la société obtient l’autorisation de fabriquer ses propres mouvements. Un privilège accordé uniquement à la crème de la crème de l’horlogerie suisse.

Si Louis Erard était avant tout un passionné d’horlogerie qui adorait monter, assembler et réparer les pièces, c’est son petit-fils Paul qui a permis à la maison helvète de véritablement décoller.

1992 : la faillite

En 1971, Louis Erard met au point son mouvement maison, baptisé Peseux 7001. Celui-ci est amélioré au fil des ans, et les nouvelles montres de la marque bénéficient de nouvelles fonctionnalités, comme un indicateur de réserve de marche. Le succès est là encore au rendez-vous, notamment en Asie.

Malheureusement, les décennies suivantes sont plus compliquées. Jugées “trop pompeuses” et “trop chères”, les montres Louis Erard ne séduisent plus la gent masculine. En 1992, le couperet tombe : la société fait faillite.

De nouveaux entrepreneurs tentent de relancer la machine en déplaçant les ateliers au Noirmont (toujours dans le Jura suisse). Mais le public n’est toujours pas au rendez-vous et le nom de Louis Erard tombe peu à peu dans l’oubli

2003 : l’heure de la renaissance

Une dizaine d’années plus tard, en 2003, un groupe d’une quinzaine d’actionnaires, mené par Alain Spinedi, vient à la rescousse de Louis Erard.

La marque n’emploie alors plus que 7 collaborateurs. Pas de quoi décourager Alain Spinedi (toujours PDG de la société en 2020), qui définit le nouveau positionnement de Louis Erard : des montres mécaniques de haute qualité proposées à des prix plus abordables que les grandes marques de luxe comme Bréguet, Rolex ou Patek Philippe.

Pour initier cette nouvelle phase, la marque lance la montre 1931, dont le nom évoque directement les premiers modèles estampillés Louis Erard.

En 2014, la 200 000ème montre sort des ateliers du Noirmont, prouvant que la marque a encore de beaux jours devant elle. Et même si la fin de la dernière décennie a été plus tendue, Louis Erard débute les années 2020 avec de grandes ambitions.

L’essence même du luxe accessible

A l’instar de diverses marques horlogères (Frédérique Constant, MeisterSinger…), Louis Erard a fait le choix de se positionner sur un segment très porteur : le luxe accessible. Soit des montres vendues entre 1000 et 3000 euros.

Si l’on devait définir l’essence d’une montre Louis Erard, ce qui la caractérise le plus, c’est cet équilibre entre classicisme horloger et design contemporain. Cette recette a contribué au renouveau de la marque, qui connaît aujourd’hui un joli succès en Suisse, mais aussi en Asie du Sud-Est et au Moyen-Orient.

Zoom sur les collections de montres Louis Erard

Au total, la gamme Louis Erard représente une quarantaine de modèles différents, répartis en 5 grande collections :

  • 1931 : une collection qui fait directement référence à la date de création de la maison.
  • Excellence : créée pour les 80 ans de la maison, elle incarne les codes de la montre mécanique comme le conçoit la maison Louis Erard.
  • Heritage : collection de montres authentiques, sobres et classiques, mais avec des finitions contemporaines et extrêmement précises.
  • Romance : des montres urbaines et authentiques, exclusivement pour les femmes.
  • Émotion : la première collection de montres à quartz pour les femmes.

La Sportive : 4 nouvelles montres en édition limitée

Pour 2020, c’est la montre La Sportive qui a droit à un traitement de faveur. Celle-ci se décline dans 4 nouvelles versions, limitées à 250 exemplaires chacune.

Deux montres sont proposées en bronze, et deux sont en titanium grade 5. Le boîtier de 44mm de diamètre confère un look imposant à cette Sportive, tandis que la glace bombée et le cadran fumé permettent de jouer la carte du néo-vintage.

Le cadran de ce chronographe accueille 3 compteurs ainsi qu’un guichet date à 3 heures. Classique mais efficace, d’autant que vous avez le choix parmi 4 coloris : bleu, vert, marron ou noir.

A l’intérieur, c’est un mouvement automatique ETA 7750 Valjoux qui anime la montre, offrant une réserve de marche de 48 heures. Enfin, le bracelet est en cuir de veau noir ou marron, faisant de cette montre une belle démonstration d’élégance masculine, le tout pour un prix de 2775 euros pour la version bronze et 3000 euros pour la version titanium. La quintessence du style et du sport, en somme !