WR
Il y a 10 ans

Hiver 2010 : le retour de la doudoune

L’incontournable pour avoir le look bien au chaud

Avec duvet d’oie ou ouatinée, colorée ou noire, avec ou sans capuche, s’il ne faut avoir qu’un seul blouson dans son armoire cet hiver, c’est bien celui-là : la doudoune. Véritable accessoire de mode, aujourd’hui, la doudoune a dépassé son aspect fonctionnel qu’on lui connaissait dans les années 80. Réchauffer le corps en toute élégance en milieu urbain, voilà le rôle des doudounes créées à l’origine pour dévaler les pistes de ski. Vous la choisirez comment la vôtre ?


Noire et huilée, la doudoune joue la star
Chez Moncler, fabriquant historique de doudounes, on trouve la Ever. Avec une surface et une doublure 100 % nylon, on est pile dans la tendance. Pour plus de chaleur le bourrage est 100 % en duvet.
Chez the Northface, c’est la jacket Bishorn Bomb black, qui offre comme particularité une poche bien pratique située sur le biceps. La Doudoune Schott, elle, est en cuir d'agneau. Avec sa doublure et son rembourrage 100 % polyester, c’est un blouson qui a beaucoup d’allure, à porter avec ou sans sa capuche doublée.
Et si la doudoune « huilée » est donc la star de l’hiver 2010, la version « mate » a aussi son mot à dire, comme chez Fusalp ou WeSC.

1- Moncler Ever : 180 euros
2- Northface Bishorn Bomb Black : 249 euros
3- Boxfresh Bubaline : 85 euros
4- WeSC Sigmund : 240 euros
5- Fusalp Allow : 249 euros
Faire le choix de prendre une marque de sport pour sa doudoune, c’est l’assurance de porter un produit léger pratique et qui tient chaud. Chez Millet, la doudoune pour homme se décline en de nombreux coloris : gris, orange, vert, noir… Idéale pour les grands froids, elle propose en effet une protection thermique avec capuche à double serrage. Astuce très pratique proposée par la marque : le sac de compression pour un encombrement minimum.
Entre écologie et mode vintage
Chez Oxbow, c’est une doudoune éco-conçue qui fait la une des ventes. Couleur chocolat-anis, intérieur de capuche aux motifs bariolés, un prix peu élevé, les atouts de la Random sont  nombreux et devraient en séduire plus d’un ! La Menuire Bleu Blanc de Moncler nous fait un peu penser aux doudounes portées par les athlètes dans les années 60. Blanche avec ses bandes bleu et rouge, c’est une doudoune assez fine et très confortable qui ne donne pas à celui que la porte une allure engoncée de Bibendum.

1- Millet Belay Device : 250 euros
2- Millet Composite Down : 180 euros
3- Moncler Menuire Bleu Blanc : 180 euros
4- Oxbow Random : 185 euros
5- Napapijri Boden – 349 euros
Pour ceux qui seraient tentés par de  l’originalité, la doudoune « Ailleurs » de Fusalp devrait leur plaire. Avec son imprimé bleu, blanc, rouge psychédélique, c’est l’assurance pour celui qui la porte de ne pas passer inaperçu. Chez Ecko aussi, on reste fidèle aux principes de la marque avec des modèles pas toujours discrets mais plutôt sympas !
Bling-bling et originalité
Encore un peu plus flashy ? Et si vous alliez vous éclater sur les dancefloors avec votre doudoune ? Pas de soucis, Pyrenex, avec sa collection Premium, a pensé à vous. On trouve, par exemple, des doudounes habillées de paysages alpins verts, oranges et bleus, des doudounes façon poncho matelassé vert sapin. Et attention, la marque vous offre même… des doudounes à paillettes ! On n’aurait pas osé demander. Enfin, pas de paillettes… et pas de manches non plus pour la doudoune « dorée » de chez Eider. Qui a dit bling-bling ?

1- Fusalp Ailleurs : 199 euros
2- Eider Salka : 179 euros
3- Ecko Funky Enough – 90 euros
4- Ecko The Quest : 120 euros
5- Pyrenex Premium : NC