Les meilleures marques de sous-vêtements pour homme

Slip, boxer ou caleçon : quelle marque choisir pour de l’underwear de qualité ?

Ce n'est pas parce qu'on ne les voit pas qu'ils ne doivent pas être choisis avec goût. Eux, ce sont les sous-vêtements, bien sûr ! En contact permanent avec votre peau, au plus près des parties qui vous sont le plus chères, vos pièces underwear doivent être agréables à porter, douces, confortables… mais aussi jolies, tant qu'à faire ! Et à ce petit jeu, toutes les marques ne se valent pas.

Aussi, nous avons décidé de vous proposer un tour d'horizon des grandes marques de sous-vêtements masculins. Que vous soyez plutôt slip, boxer ou caleçon, vous trouverez forcément votre bonheur dans cette liste !

Que valent les sous-vêtements des marques généralistes ?

Cela ne vous aura pas échappé, les enseignes de prêt-à-porter pour homme proposent toutes (ou presque) des collections de sous-vêtements. De Jules à Devred, en passant par H&M, Monoprix ou Uniqlo, il n'y a que l'embarras du choix. Le principal avantage de ces pièces : elles ne sont pas chères. Revers de la médaille : elles s'usent relativement vite.

Parmi ces enseignes, certaines parviennent tout de même à tirer leur épingle du jeu. On pense notamment à Levi's, Celio, Gant ou Superdry.
Les hommes sont encore nombreux à se tourner vers Diesel, Emporio Armani, Calvin Klein ou encore Tommy Hilfiger pour leurs boxers. Là encore, les coupes sont plutôt bonnes, les matières douces… mais au vu du prix proposé, on est en droit d'attendre mieux.

Enfin, Amazon essaie aussi depuis peu de se faire une place sur ce marché (et sur la mode, en général d'ailleurs). C'est dans sa marque Find que l'on trouve plusieurs modèles de boxers et caleçons. Le prix est très attractif (23 euros le lot de 5) et la qualité similaire à du H&M, en gros. Attendez-vous donc à devoir renouveler le stock assez régulièrement !

Et les grandes marques de la lingerie pour homme ?

Dans cette catégorie, on va parler des marques qui viennent nécessairement à l'esprit quand on parle de sous-vêtements pour homme : Dim, Athena, HOM

Dim, notamment, est la marque qui bénéficie de la meilleure notoriété. Très présente dans les médias, elle propose une gamme très large. Comptez environ une dizaine d'euros pour un boxer basique qui offrira un résultat… basique : une coupe pas folle, un coton parfois rêche et des élastiques qui ont tendance à se distendre rapidement (comme chez Find). Les modèles de la gamme Sport s'avèrent plus résistants et offrent un bon maintien : ce sont clairement ceux qu'il faut privilégier chez Dim.

Pour parler d'Athena, on pourrait copier-coller le paragraphe précédent. Les prix sont même un peu moins élevés sur certains modèles et la qualité est clairement comparable. Après, il faut être objectif : au vu des tarifs pratiqués, il ne faut pas en espérer plus. Athena, tout comme Dim, font le boulot et c'est déjà pas mal !

Dans ce trio, HOM est peut-être la marque qui s'en sort le mieux ! L'offre n'est pas très différente de ses rivaux directs, mais la qualité est au rendez-vous : on est rarement déçu ! Et pour compléter ce podium, citons aussi Eminence, qui fournit toujours un joli travail.


Lot de boxers Eminence vu sur Amazon

Enfin, on ne pouvait pas passer sous silence les marques les plus prisées de la jeune génération, celles qui proposent des boxers qui piquent parfois les yeux mais qui ont le mérite de mettre un peu d'originalité dans l'underwear. Freegun et No Publik font de l'entrée de gamme qui plaît aux ados (et aux footballeurs). Leurs pièces en microfibre n'offrent pas le même maintien que d'autres en coton, mais la liberté de mouvement qu'elles procurent n'est pas désagréable pour autant. Question de goût.

Dans ce registre, néanmoins, on aurait tendance à vous recommander les boxers imprimés en lycra de chez Stance et surtout ceux de Pull-In, tout aussi originaux, mais nettement mieux finis. En revanche, cette qualité a un coût : 40 euros le boxer !


Boxer Pull-In Mafieux

Les 10 marques de sous-vêtements qu'un homme doit connaître

Le Slip Français

Voir plus de sous-vêtements Le Slip Français

A tout seigneur, tout honneur ! Parmi les nombreuses marques françaises qui proposent des sous-vêtements masculins de qualité, autant mettre à l'honneur celle qui en a fait son nom : Le Slip Français est peut-être bien la meilleure marque underwear de l'Hexagone. Voilà, c'est dit !

Hanro

Voir plus de sous-vêtements Hanro 

Elégant et confortable. Simple et efficace. La marque suisse fait dans la sobriété pour ses slips et boxers. Mais surtout dans la qualité, avec des coupes et matières irréprochables, le tout pour une vingtaine d'euros environ. Née en 1884, la maison Hanro a encore de beaux jours devant elle.

Zimmerli

Voir plus de sous-vêtements Zimmerli  

Comme Hanro, Zimmerli est une marque qui a vu le jour au 19ème siècle. Et comme Hanro, c'est du côté de la Suisse que l'on trouve ces collections haut de gamme. A côté des traditionnels modèles en coton, on trouve des boxers et caleçons en soie particulièrement chics. Mais qui dit luxe dit prix élevé : environ 80 euros.

Schiesser

Voir plus de sous-vêtements Schiesser 

Jamais 2 sans 3 ! Comme les deux précédentes, Schiesser est une maison plus que centenaire, née dans la seconde moitié du 19ème siècle (en 1875 précisément). Et à l'instar de ses voisines allemandes, la marque allemande propose de superbes modèles de slips, caleçons et boxers. Cerise sur le gâteau, les premiers modèles sont accessibles à moins de 20 euros !

Arthur

Voir plus de sous-vêtements Arthur

A la base, Arthur s'adressait aux enfants et aux bébés ! Mais aujourd'hui, les hommes (et les femmes !) ont aussi leur mot à dire. La marque française plaira notamment aux amateurs de caleçons colorés, mais la collection accueille aussi des boxers de qualité. Côté prix, il faut compter 30 à 40 euros selon le modèle choisi.

Moskova

Voir plus de sous-vêtements Moskova  

La première fois que l'on a parlé de Moskova sur Masculin, c'était en 2009. Et 10 ans plus tard, si la marque ne bénéficie pas d'une grande notoriété en France, elle propose toujorus des sous-vêtements de qualité. Souplesse, confort et solidité sont au rendez-vous de ces boxers en coton et polyamide taillés pour le sport.

Bjorn Borg

Voir plus de sous-vêtements Bjorn Borg 

La Suède est décidément une terre d'underwear. Outre Happy Socks (dont on reparlera plus tard), Bjorn Borg est l'autre marque qui mérite votre attention. Née dans les années 1980, son fondateur n'est autre que le tennisman qui lui a donné son nom. Du coup, la collection fait la part belle aux modèles sportifs : mais entre les modèles sobres et unis et ceux plus colorés, Bjorn Borg s'adresse à tous les hommes.

Saxx

Voir plus de sous-vêtements Saxx  

La marque basée à Vancouver a toujours fait un effort remarquable sur le maintien assuré par ses boxers. Avec sa technologie BallPark Pouch, elle a aussi mis l'accent sur le confort et la respirabilité. Et le résultat est là ! C'est Saxx c'est bon !

McAlson

Voir plus de sous-vêtements McAlson

Comme son nom l'indique plus ou moins, McAlson est une marque spécialisée dans le caleçon. Et surtout une marque belge ! Pour plaire à tous les hommes, celle-ci associe le "look preppy à l'anglaise, le raffinement à l’italienne, le je-ne-sais-quoi Frenchy et le surréalisme à la belge". Un melting-pot qui se traduit par des pièces fraiches, colorées et confortables. Le truc en plus : un suspensoir invisible qui donne au caleçon des airs de boxer. Malin !

Happy Socks

Voir plus de sous-vêtements Happy Socks

La marque suédoise s'est d'abord forgé une jolie réputation avec ses chaussettes colorées. face au succès rencontré, elle s'est diversifiée, avec toute une gamme de slips, caleçons et boxers. L'esprit reste joyeux et décalé, le confort et la qualité sont présents.

Bien évidemment, nous ne prétendons pas proposer ici une liste exhaustive : Derek Rose, Haro, Sunspel, Ben Sherman ou encore Dagobear ne figurent pas dans ce top 10 mais font aussi incontestablement partie des meilleures marques de sous-vêtements pour homme !

Partager
Ludovic Bonnet

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !