La Rédac' Masculin
Il y a 11 ans

Meisterstück-149 : le stylo plume de Montblanc a 85 ans

Montblanc a créé le premier stylo plume portant le nom de la marque en 1909. Quinze ans plus tard, en 1924, naît le Montblanc Meisterstück-149, stylo plume aujourd’hui mythique et qui fête donc ses 85 ans en 2009.
Le Meisterstück a véritablement boosté la marque Montblanc, aujourd’hui présente dans 70 pays dans le monde, dans les rues commerçantes les plus luxueuses du monde.
Parmi les caractéristiques du Meisterstück, son design classieux inimitable et le nombre 4810 qui orne la plume de chaque stylo et représente la hauteur du mont Blanc telle que mesurée à l’époque.
Au fil des années, le stylo de Montblanc devient un véritable objet d’art, le Meisterstück gagnant carrément sa place dans la collection permanente du Musée d’art moderne de New York.
James Bond lui-même – alors interprété par Roger Moore – s’est servi du fameux stylo en 1974 dans « L’homme au pistolet d’or » pour tuer le méchant Christopher Lee.
Un stylo à 125 000 dollars
Montblanc s’est également attaché à faire de son stylo un objet de luxe, avec la collection Meisterstück Solitaire (stylo en or massif, argent massif et vermeil), puis le Meisterstück Solitaire Royal, serti de 4 810 diamants individuellement sculptés de 35 facettes, dont la valeur avoisine les 125 000 dollars. Diverses éditions limitées, produites à 4 810 exemplaires, ont ensuite été créées, toujours dans le but de faire du stylo Montblanc un objet rare et précieux. Aujourd’hui, l’image de Montblanc reste donc associée au plus grand raffinement, mais les stylos ne sont pas les seuls produits de la marque à l’étoile blanche. Accessoires en maroquinerie, bijouterie féminine en argent, joaillerie et montres ont rendu Montblanc incontournable dans l’univers des produits de luxe.

Newsletter Masculin.com

L'actualité et nos derniers conseils

 

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Success
Error