La Rédac' Masculin
Il y a 11 ans

Lisarain d’Alain Dreyfus : une alternative à la cravate

La cravate est banale ? Le nœud papillon trop kitsch ? Pourquoi ne pas essayer le Lisarain ? Le quoi ? Le Lisarain, un « accessoire original, élégant, discret » selon les propres termes de son créateur, Alain Dreyfus. Plus simplement, le Lisarain est un accessoire qui se situe à mi-chemin entre la cravate et le nœud papillon.

Le nœud papillon tordu
Logique au vu des explications d’Alain Dreyfus sur ce qui l’a incité à créer cet accessoire : « La naissance du Lisarain vient d’une certaine aversion de ma part pour la cravate ; je portais des nœuds papillons, j’ai commencé à les tordre afin de les porter différemment. Il restait des nœuds papillons tordus. »

Alain Dreyfus inspiré par un arbre
Le nœud papillon tordu s’est peu à peu transformé en accessoire atypique, dont la forme est directement inspirée de la feuille du ginkgo biloba, cet arbre asiatique qui restera comme le seul végétal à avoir résisté à la bombe d’Hiroshima en 1945. Les plus romantiques pourront aussi voir dans le Lisarain une forme de cœur, les plus cartésiens se cantonneront à un triangle.

Plus qu’un accessoire, une œuvre d’art
Au final, peu importe. Le Lisarain peut surtout être considéré comme une œuvre d’art. Une œuvre d’art en soie que son créateur Alain Dreyfus fait évoluer constamment, en le rendant de plus en plus précieux. Orné de pierres précieuses, doté d’un lien en or ou en argent, le Lisarain est décidément un accessoire « chiquissime » pas comme les autres.