Ludovic Bonnet
Il y a 4 mois

Une montre incroyable avec un mini-moteur de Bugatti intégré !

La Bugatti Chiron Tourbillon est une montre incroyable, dotée de son propre moteur W16 miniaturisé ! Fruit d’un partenariat avec Jacob & Co., cette montre Bugatti est proposée à 260 000 euros.

Pas la première montre Bugatti de l’histoire !

L’horlogerie et l’automobile, c’est une grande histoire d’amour. On l’a déjà évoqué à de multiples reprises sur Masculin.com. Parmi les collaborations les plus marquantes, rappelons cette montre avec de vraies pièces de Ford Mustang à l’intérieur. Ou encore la naissance de la marque française SYE (pour Start Your Engine)…

Chez Bugatti, c’est la prestigieuse maison suisse Parmigiani-Fleurier qui était à l’honneur depuis 2004. Les deux marques de luxe ont travaillé ensemble pendant 15 ans en proposant plusieurs déclinaisons dédiées aux différents modèles du constructeur alsacien. A ce titre, la montre Bugatti Type 390 dévoilée par Parmigiani au Salon de Genève 2018 a marqué les esprits de nombreux hommes.

Montre Parmigiani Fleurier Bugatti Type 390

Une montre conçue comme un hommage à la Bugatti Chiron

Mais après ce partenariat de longue date avec Parmigiani Fleurier, Bugatti a décidé d’aller voir ailleurs. Plus précisément chez Jacob & Co., la marque new-yorkaise, avec qui un contrat a été signé “afin de créer des modèles de montres uniques”.

Un vrai moteur W16 à l’intérieur

A côté de nouveaux garde-temps dans la collection Twin Turbo Furious, Bugatti et Jacob & Co. dévoilent donc la Bugatti Chiron Tourbillon. A l’origine de ce bijou, un projet fou sur le papier, mais une bien belle idée : “reproduire les sensations viscérales du célèbre moteur Bugatti W16 dans une montre.”

Une grosse année de travail a été nécessaire pour mettre au point ce mouvement inédit composé de 578 éléments. Car, loin d’être un gadget, ce moteur W16 miniaturisé est un authentique chef d’oeuvre. Et surtout, il tourne ! Pas de clé pour le démarrer, bien sûr, mais une simple pression sur la couronne droite de la montre : le vilebrequin tourne et les pistons s’actionnent, comme le ferait un vrai moteur ! On retrouve même deux “turbocompresseurs” sur le bloc moteur de cette montre Bugatti… contre quatre sur le moteur Chiron réel !

Les autres caractéristiques de cette montre

Bien sûr, ce moteur W16 est l’élément central de ce garde-temps. Mais la montre Bugatti Chiron Tourbillon peut compter sur d’autres atouts pour plaire aux amateurs d’horlogerie et d’automobile.

Ainsi, elle se décline dans des versions titane ou or rose. Le boîtier de 54x44mm est certes imposant, mais reste sobre. On précise chez Bugatti que le cadran est inspiré par les lignes fluides de la Chiron : de fait, on retrouve l’emblématique couleur bleue sous un verre en cristal saphir. C’est là que semble flotter le tourbillon de cette montre.

Le mouvement est suspendu en 4 endroits, évoquant directement les amortisseurs de la voiture. Les références au bolide alsacien sont d’ailleurs nombreuses (en dehors du moteur), mais aussi subtiles, à l’image du logo EB (les initiales d’Ettore Bugatti) qui apparaît discrètement sur le compartiment moteur.

On remarque enfin une jauge à essence à 9 heures : celle-ci n’indique évidemment pas le carburant restant, mais la réserve de marche de la montre, qui s’élève à 60 heures (autant dire qu’elle consomme un peu moins que les 22,5l/100 km de la Chiron !).

Le prix du rêve

Si vous avez toujours voulu prendre le volant d’une Bugatti mais que vous n’en avez pas les moyens, il y a une bonne nouvelle : cette montre Bugatti Chiron Tourbillon vous permet de faire ronronner un moteur W16 “à moindres frais”. Il ne faut compter “que” 260 000 euros, soit 10 fois moins que l’hypercar !

Notez enfin que ce modèle n’est que le premier issu du partenariat entre Bugatti et Jacob & Co. D’autres montres vont suivre dès cette année 2020, à commencer par la Twin Turbo Furious Bugatti, limitée à 18 exemplaires ou l’Epic X Chrono, dont les 110 exemplaires sont disponibles pour seulement… 35 000 euros !

Ludovic Bonnet

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !