Dries Van Noten, hiver 2007

Influence rap, couleur flashy, asymétrie…

Dries Van Noten oublie sa rigueur habituelle et se lâche. Influence rap, couleur flashy, asymétrie… une collection rare, et donc précieuse. A retenir dans la carrière de Van Noten.

De la couleur vous avez dit ? Et flashy en plus ! Chez Van Noten !
Oui, mais par petites touches évidemment. Dans l'ensemble, on reste dans des coloris sombres, noir, marron, gris. Et d'un coup, un jaune éclatant attire l'œil : sur le revers du caban de marin ou au bas d'un blouson très hip hop. Un pantalon arbore aussi cette couleur.
Mais si quelques imprimés de chemises ou de foulards rappellent les carrés Hermès, c'est pour mieux marquer la sobriété du reste de la tenue.

Parce que Van Noten ne s'est pas oublié dans cette collection automne-hiver 2007-2008. Non, il est simplement, majestueusement, dans l'air du temps. En associant des mocassins pointus à des joggings sport ; des grosses tennis rap blanches à des pantalons à pince.

La laine est très présente. Avec de grands pulls angoras délicieusement difformes et des gilets ajourés. Là aussi, on adore le mélange tenues détente et pantalons à multi pinces, LE pantalon de soirée des années 80.

Encore très sport, la série molletonnée oscille entre modernité et revival. Bleu électrique, marron glacé ou noir, en gilet, blouson ou trois-quart.

Les « petits trucs en plus » : les foulards imprimés, à porter avec toute la collection ! Et les vestes, gilets, manteaux qui s'attachent en asymétrique sinon rien.

 

Dries Van Noten, Défilé Homme
automne-hiver 2007-2008
(cliquez sur la photo pour l'agrandir)


Par M. Algéo

Partager
Tags: van noten