La Rédac' Masculin
Il y a 3 mois

Yema Pearl Diver : la montre de fan devenue réalité

Des dessins de fans, le vote de la communauté Yema et un modèle gagnant. L’original projet Yema x Fans a donné naissance à une très belle montre : la Yema Pearl Diver, imaginée par Marin Ravenel.

Retour sur le projet Yema x Fans

Tout a démarré sur Yema CoLabs, la plateforme collaborative de Yema regroupant surtout des passionnés d’horlogerie. Certains ont l’habitude d’y faire des suggestions, mais la marque est allée plus loin en sélectionnant quatre modèles de montres conçus par des fans. Ensuite, c’était au tour du public et des observateurs de désigner leur création favorite, afin que celle-ci puisse être commercialisée.

Depuis le 6 mars 2020, la communauté Yema et le grand public pouvaient voter pour désigner le vainqueur. Plusieurs milliers de votes plus tard, la Pearl Diver de Marin Ravenel a devancé la Superman Red de Jean Buchser avec 53 % des suffrages. Les axes clés pour voter étaient l’originalité (design et innovation), la pertinence (catalogue et ADN de la marque) ainsi que le potentiel de commercialisation (proposition de valeur vs gamme de prix).

Tout au long de ce premier projet Yema x Fans (soit dès le mois de décembre 2019), la Pearl Diver a été progressivement dévoilée, en partant du dessin d’origine jusqu’au produit fini, prêt à être commercialisé. Un peu moins d’un an plus tard, elle est arrivée chez Masculin.com pour vous permettre de la découvrir en avant-première.

A quoi ressemble cette montre Yema Pearl Diver ?

Vrai fan de montres (et de la marque Yema), Marin Ravenel réalise “presque un rêve d’enfant en découvrant à (s)on poignet la montre qu’il a dessinée“. Le jeune homme a su proposer une montre totalement nouvelle, mais que l’on aurait très bien pu trouver chez Yema entre 1960 et 1980.

Sa Pearl Diver est un accessoire sobre et symétrique verticalement, sans guichet date, sans gravure, à l’exception des repères sur la lunette. Les chiffres sont absents du cadran, on ne trouve que des index et des symboles.

Tout cela fait que cette Pearl Diver est une montre vraiment originale chez Yema… même si l’on retrouve quelques éléments de la Navygraf II.

Un look neo-vintage dans le pur esprit Yema

La Pearl Diver est dotée d’un verre bombé en plexiglass, d’un boîtier de 38 mm, d’une lunette en aluminium et embarque un calibre Maison Yema2000 (le même que celui récemment découvert dans la Superman). Ce calibre est très performant avec une dérive journalière de +/- 10 s/j et une réserve de marche de 42 heures.

Parmi les différentes étapes, Marin Ravenel a misé sur “l’affinage” du boîtier pour rester dans l’ADN de la marque. La lunette inclinée a un large crantage plein. Cette lunette de plongée unidirectionnelle est légèrement incurvée avec des index par pallier de cinq minutes.

Le look néo-vintage de cette Yema Pearl Diver est renforcé par l’insert en aluminium ainsi que le verre en plexiglass bombé d’une épaisseur de 3,5 mm, qui assure une étanchéité jusqu’à 200 mètres. De nombreux ajustements ont été nécessaires pour conserver ce verre bombé afin qu’il soit esthétique et fonctionnel.

Une vraie montre de plongée

Comme son nom l’indique, la Yema Pearl Diver est donc une montre de plongée professionnelle avec les caractéristiques et les codes des autres modèles de la marque. De la Navygraf II, on retrouve là encore les aiguilles noires et la trotteuse lollipop blanche.

Pour ce test, c’est une version avec bracelet acier qui nous a été proposée (vendue au prix de 749 euros), mais sachez que le garde-temps peut aussi être doté d’un bracelet de plongée Tropic (pour 690 euros).

Pour Marin, c’est presque un rêve d’enfant qui s’est réalisé. Cet amateur de montres a craqué pour une Sous-Marine puis une Superman mais il aimait beaucoup la Navygraf 2. C’est elle qui a inspiré son projet même s’il a entièrement repensé le boîtier. Le nom, quant a lui, a été choisi en hommage aux plongeurs en apnée qui mettent des perles dans les huîtres. Une belle histoire pour ce premier chapitre du projet Yeam x Fans. On a déjà hâte de lire la suivante !