[TEST & AVIS] Wolbe poloshirt Balthazar : l’élégance d’une chemise, le confort d’un polo

Polo, chemise, si vous n’arrivez pas à choisir entre les deux, Wolbe a LA solution pour vous évitez les hésitations du matin dans le dressing : son poloshirt Balthazar. Ne vous fiez pas à son élégance, ce poloshirt cache en fait un vêtement innovant particulièrement intéressant pour les adeptes du vélo-taf et autres nomades constamment en mouvement entre deux rendez-vous. L’essayer, c’est l’adopter ?

Poloshirt Balthazar, l’élégance de la chemise, le confort du vêtement technique

Col italien avec baleines intégrées pour la tenue, boutons et poignets cassés, de prime abord, le poloshirt de Wolbe a tout d’une chemise. Et pourtant, il suffit de le déplier pour se rendre compte de sa singularité.

La coupe légèrement cintrée correspond davantage à celle d’un polo, tout comme le col avec ces quatre boutons. En prime, une belle longueur pour ne jamais avoir le dos découvert. Ceux qui ont déjà eu l’occasion de faire du vélo avec une chemise comprendront de suite l’importance de ce détail. Car oui, à l’instar des autres articles de la marque Wolbe, le poloshirt a été pensé et conçu pour les hommes dont le quotidien se conjugue avec moments d’activité plus intenses que rester assis devant son écran. Outre sa coupe et sa souplesse pour suivre plus facilement les mouvements du corps, l’intérêt du polo Balthazar réside dans sa matière. De la laine mérinos (Super 120 – 155g/m2).

Oubliez vos a priori sur la laine, le mérinos est une fibre très fine, à la fois chaude mais aussi et surtout très respirante. Et ce n’est pas tout, elle est naturellement anti-bactérienne et ne retient donc pas les odeurs de transpiration. Des atouts indéniables donc tant pour ceux qui vont au travail en vélo que ceux qui passent leur journée à courir mais qui se doivent d’avoir une tenue élégante et classique.

Wolbe, des vêtements conçus pour durer, une marque engagée pour la planète

Si le confort est l’une des priorités de la Wolbe, la marque s’inscrit également dans une démarche éco-responsable comme son fondateur, Yann Behr, nous l’a expliqué. L’objectif n’est donc pas de multiplier les références (même si des nouveautés sont attendues dans les prochaines semaines) ni de chercher le tarif le plus pas. Des valeurs que l’on retrouve dans le nom de la marque, contraction de Wolves et Bears (loups et ours en anglais).

En pratique, cela se traduit par ici par le choix d’une laine de Nouvelle Zélande certifié ZQ merino, label gage de qualité de la laine mais aussi de respect animal et de rémunération plus juste pour les éleveurs.

Notre avis sur le Poloshirt Balthazar de Wolbe

Même si l’été ne fut pas particulièrement ensoleillé, il suffit d’enfiler le poloshirt pour l’apprécier. Son look classique s’accorde avec une multitude de tenues et situations.

Mais c’est surtout sa conception en laine mérinos qui lui donne tout son intérêt. Légère et agréable à porter, cette matière se montre bien plus respirante que le coton. De quoi en faire un must-have pour tous les hommes ayant tendance à transpirer au moindre changement de rythme. Autre atout et non des moindres, à l’instar d’un vêtement technique, le Poloshirt Balthazar sèche rapidement, sans mauvaise odeur qui plus est.

Alors parfait le poloshirt Balthazar ? Presque, seul son entretien demande un peu plus d’attention. Car si le lavage en machine est possible (programme laine à 30° et essorage minimal – sèche linge proscrit), Wolbe recommande un nettoyage à sec. Il est toutefois possible de suspendre le poloshirt sur un cintre quelques heures à l’extérieur (à l’abri du soleil) pour lui redonner sa fraicheur initiale et ainsi espacer les lavages. Un geste bon pour la planète.

Le Poloshirt Balthazar est disponible (de la taille 37 à 44) à 149€ sur la boutique en ligne Wolbe