La Rédac' Masculin
Il y a 10 ans

B-Wear : les premières lunettes biodégradables

Si les contes de fées ont la possibilité de changer une citrouille en carrosse, Demetz Optique de Sport sait aujourd’hui changer un épi de maïs en paire de lunettes… La marque a profité de la grand-messe annuelle de l’optique, le Silmo, pour présenter la B-Wear, la première paire de lunettes biodégradable.

Des lunettes qui disparaissent en 45 jours
La monture de ces lunettes est composée de PLA – de l’acide polylactique –, un matériau semblable au plastique obtenu à partir de la fermentation d’un sucre ou d’un amidon. En l’occurrence, il s’agit donc de maïs dans le cas des B-Wear.
Pour démontrer le côté « eco-friendly » de ses lunettes, Demetz annonce qu’une monture en plastique traditionnelle met au moins 400 ans à se dégrader en milieu naturel. Pour la B-Wear, 45 jours suffisent dans un compost professionnel, 120 jours dans un compost familial, un an et demi dans un tas de terre ou de feuilles mortes et enfin 4 ans dans un lac, une rivière ou un océan. Ce n’est pas une raison pour jeter ses lunettes en pleine nature, mais la comparaison est tout de même saisissante.

D’autres atouts de poids
Pour le reste, la monture de ces lunettes bénéficie d’un autre atout… de poids : celle-ci est effectivement plus légère de 20 grammes qu’une monture traditionnelle. Les B-Wear sont munies de verres solaires, mais peut également être doté de verres correcteurs.
Enfin, en matière de style, Demetz Optique de Sport est resté fidèle à son image de marque, en créant un modèle au look sportif. Sportif et proche de la nature. C’est ça le cocktail gagnant des lunettes B-Wear.