Restrepo El Caballero : une montre comme on en fait peu

Rond, carré, rectangulaire, éventuellement coussin. Au rayon horlogerie, certaines montres se distinguent par la forme de leur boîtier. C’est le cas des créations de Restrepo Watches, et notamment du chronographe El Caballero Sin Armas 5.1, de forme ellipsoïdale.

La beauté selon Federico Restrepo

Restrepo Watches - Chronographe El Caballero

« Une montre donne l’heure. Une montre Restrepo révèle votre style. » Avec une telle devise, on comprend aisément que Federico Restrepo ne veut rien faire comme tout le monde ! Avec lui, un garde-temps n’est pas qu’un simple objet pratique, plutôt quelque chose qui doit faire passer des émotions. Dans le même esprit, il aime à dire que « la vraie beauté est une question de personnalité ».

Né en Colombie en 1962, l’homme a très tôt baigné dans un milieu artistique et culturel. Son arrière-grand-père Henri-Paul Nénot a notamment été l’architecte à l’origine du nouveau bâtiment de la Sorbonne et a participé à la construction du pavillon de la Société des nations à Genève, alors que son grand-père Hervé Baille était aussi un peintre renommé.

C’est pourtant vers la philosophie qu’il se dirige au début de ses études universitaires, avant de laisser parler sa créativité dans de nombreux domaines. Avant d’en arriver à l’horlogerie, c’est d’abord dans la parfumerie que Federico Restrepo s’est fait un nom. Il a notamment participé à la conception du flacon iconique Le Mâle, en compagnie de Jean-Paul Gaultier, et a collaboré avec des grands noms comme Azzaro, Caron, S.T. Dupont…

Passionné de belles montres, il a aussi été sollicité par différentes marques comme Technomarine, pour qui il a dessiné l’étonnante AquaSphere dont le boîtier abritait 28 perles d’eau douce.

Le voir créer sa propre marque horlogère n’a donc rien de surprenant, puisqu’il peut laisser libre court à son imagination, à sa vision de la beauté et à son goût pour les lignes atypiques.

Avis sur la montre ellipsoidale Restrepo

Découverte du chronographe El Caballero Sin Armas 5.1 de Federico Restrepo

Inutile d’être un féru d’horlogerie pour voir que cette montre n’est pas comme les autres. La forme du boîtier est tout sauf conventionnelle puisque le chronographe El Caballero est ellipsoïdal. Incongru ? Pas vraiment, tant ce format ovale a été utilisé dans les années 1970… avant de tomber complètement aux oubliettes.

Federico Restrepo, lui, a tenu à le réhabiliter, justifiant cela par la forme de notre bonne vieille planète. Comme le dit malicieusement le designer, « la Terre n’est pas ronde mais ellipsoïdale » ! Si l’on veut aller plus loin dans des considérations astronomiques, on peut aussi préciser que la Terre suit aussi une ellipse dans sa course en orbite autour du soleil. La surface, elle, est tout à fait plate (celle de la montre) et confère à l’ensemble un look très moderne.

Montre Restrepo El Caballero Sin Armas 5.1

Outre ces courbes, c’est le diamètre généreux de ce boîtier en acier (48,71 x 37,9mm et 14mm d’épaisseur) qui marque les esprits. La couronne de remontage apparaît à 12 heures, en compagnie des deux boutons poussoirs du chrono. Le cadran, en émail blanc sur le modèle testé, accueille de façon « traditionnelle » 3 compteurs, ainsi que des index et aiguilles recouverts de Hard Luminous Swiss Blue (qui assure vraiment une lisibilité optimale dans le noir). En y regardant de plus près, on note une construction asymétrique au niveau des index justement, et de l’échelle graduée, avec un rehaut gris sur le premier quart.

Le fond de boîte vissé transparent permet d’admirer le mouvement qui fait vivre ce chrono, un Valjoux 7750 ETA, mais avec une masse oscillante décorée du R iconique de Restrepo. Une lettre que l’on retrouve aussi sur la boucle déployante et le bracelet en caoutchouc Fluorubber, noir ou blanc.

En résumé, notre avis sur la montre Restrepo El Caballero

On dit que le propre d’une oeuvre d’art est de ne laisser personne insensible, qu’on l’aime ou qu’on la déteste. Si l’on se fie à cette définition, cette montre Restrepo est bel et bien une oeuvre d’art. Car avec son boîtier surdimensionné en forme d’ellipse, le chronographe El Caballero ne passe pas inaperçu.

Le plus surprenant, c’est que l’on peine à savoir si l’on aime… ou pas ! A titre personnel, je me suis laissé convaincre par le look atypique de cette montre, son cadran original et contrasté. Si vous cherchez un garde-temps classique et raffiné, passez votre chemin. En revanche, si vous voulez affirmer votre personnalité à travers un accessoire de mode stylé et plein de caractère, vous risquez bien d’être conquis !

Vendu à 2442€, ce chronographe El Caballero Sin Armas 5.1 est donc une proposition originale, une oeuvre d’art qui ne fera pas l’unanimité mais qui s’inscrit bien dans l’ADN Restrepo. Car souvenez-vous : « la vraie beauté est une question de personnalité ».

Montre Restrepo El Caballero

Rédigé par Ludovic

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !

Réagir à cet article