Comment choisir un bon jean ?

Le jean, ce bout de tissu qui change la vie

Un jean, c'est bien plus qu'un vêtement, c’est une seconde peau. Une pièce présentant une capacité d'assemblage telle, que l'on va bien souvent s'en remettre à elle tous les matins pour agrémenter notre tenue.

Mais de cette apparente facilité découle un certain nombre d’erreurs fréquemment commises. Dès lors, tout reprendre, tout réapprendre, et changer sa manière d’appréhender cette pièce devient, si ce n'est un passage obligatoire, un passage nécessaire. Le changement, c'est maintenant.

Les petits détails

Le premier petit détail qui peut parfois être un grand problème, c'est celui de la taille.
En effet, nombreux sont les hommes qui achètent des jeans trop larges pour eux. Un jean sera trop grand dans deux cas : s’il tombe quand vous ne portez pas de ceinture et si des plis obliques partent de la braguette et remontent vers le haut.

La chose est cependant un peu plus subtile. En effet, un jean peut aussi être à votre taille mais être mal coupé, ceci pouvant entraîner des conséquences diverses : un jean paraissant trop court, des poches arrières trop grandes, des fesses affaissées.

C’est pourquoi, afin de résoudre ce problème de taille, il va falloir faire attention à un certain nombre de détails au moment de vos emplettes.

L’achat du jean

Au moment de votre achat, certaines règles devront trottiner dans votre tête, le genre de mélodies lancinantes qui tournent parfois en boucle dans nos esprits.

En premier lieu, vous ne devez pas oublier qu’un vrai jean d’homme se détend toujours. Ce postulat de base doit induire chez vous de vous diriger automatiquement vers une pièce en apparence un peu petite dans laquelle vous devez :
– avoir du mal à fermer le bouton sans vous sentir étouffé ;
– avoir du mal à mettre votre portable dans votre poche ;
– avoir les fesses aplaties.

Attention toutefois à ce que cela ne soit que minime. Le jean doit être légèrement trop petit mais ne doit pas non plus vous empêcher de respirer.
 
Pensez également à regarder si votre jean a des rivets sur les poches arrière, ceux-ci étant souvent le signe d'un jean de meilleure qualité.

Vous voilà donc prêt à pénétrer la cabine d’essayage, sachant ce qu'est un jean à votre taille. Reste alors à s'interroger sur un point : de manière générale, qu'est-ce qu'un bon jean ?

La qualité de la toile

Il y a deux types de toiles : la toile brute et la toile délavée.

Pour ce qui est de la toile brute, la couleur se doit d'être la plus régulière et la plus profonde possible. Sur les plus belles matières, il est même possible d'y apercevoir comme des reflets métalliques, en raison de la manière dont la toile capture la lumière.

En ce qui concerne le jean délavé, cela s'avère plus compliqué de voir la qualité de la toile. En pareil cas, il subsiste néanmoins une technique relativement simple: elle consiste à regarder à l’intérieur des poches arrière pour y voir à quoi ressemble la toile brute et se faire une idée plus juste.

De là, va se poser une autre question. Notre toile, aussi belle soit-elle, a-t-elle été correctement délavée ?

La qualité du délavage

La règle pourrait sommairement être résumé de la sorte : plus l’usure parait naturelle et subtile, meilleur le délavage est. Plus elle semble grossière, plus il est cheap.

Vous savez donc maintenant ce qu'est un beau jean. Cependant, il va falloir faire attention à un dernier détail pour être sûr que vous choisissez le bon jean : la coupe.

La coupe 

La coupe correspond à la manière dont la pièce de tissu est découpée. Vous devrez la choisir en fonction de votre morphologie.

En matière de jean, il est indispensable de fixer son attention lorsque l'on en observe la coupe sur la manière dont il épouse vos cuisses. Vous apercevrez ainsi qu'opter pour une coupe semi-slim aura généralement tendance à affiner votre silhouette (cette coupe ne doit pas être confondue avec la coupe skinny, plus moulante sur les mollets).

En revanche, si vous êtes quelqu'un d'un peu plus costaud ou d'un peu fort, vous lui préférez une coupe droite.

Sur les jeans les mieux coupés, il y a souvent des poches arrière sobres et petites. Cela ne s’explique pas mais a tendance à se vérifier dans la pratique.

Il existe ainsi deux qualités de jean et en posséder une de chaque me semble être une idée judicieuse. 

Les jeans standards

Le quotidien ne souffre pas d'être vécu dans un jean ne sortant pas de chez un créateur. Nul n'est besoin de posséder un très beau produit pour faire ses courses, sauter dans un train ou aller promener son chien.

C'est le type de pièces qui se trouvent chez Renhsen dans sa gamme RNS pour le prix de 70 euros, chez Uniqlo pour 50 euros avec des modèles tels que le slim fit straight, ou chez Unbranded brand pour 90 euros.

Les jeans premium

Un jean premium, c’est une coupe parfaite taillée dans une jolie matière.

Aussi, tout le monde devrait en avoir un car il s'agit en quelque sorte de la déclinaison casual du costume. Mais il est vrai qu'il est difficile d'en trouver un dans le prêt-à-porter standard.

Pour cet achat, je vous recommanderai donc plutôt d’aller voir du côté de Nu Jean pour 120 euros ou de chez Rick Owens pour 250 euros.

Néanmoins, avec de telles sommes investies dans un pantalon, on chérit souvent le souhait de le conserver un certain temps, ce qui va nécessiter l'application de certaines règles d'usage.

 Un jean avec une toile selvedge (excellente toile typique d’un jean premium)
reconnaissable à leur liseré rouge

L’entretien de son jean

Vous ne devez pas laver votre jean toutes les semaines car la lessive en abimerait la teinture. Dans cette logique, il est recommandé d’opter pour une lessive pour textile sombre de manière à épargner un maximum le coloris initial de la toile, et même, d’y rajouter un bouchon de vinaigre pour fixer la couleur. Pour ce qui est de préserver le jean en lui-même, ne le lavez au maximum que tous les deux mois, sur l’envers, et à froid.
Aussi, si vous venez à vous faire des petites tâches, lavez-les avec un torchon ou une éponge.

Pour les plus précautionneux, remplissez votre baignoire de 20cm d’eau tiède, mettez-y un bouchon de lessive et laissez tremper votre jean pendant 25 minutes.

Voici un jean au départ brut, choisi à la bonne taille, après 6 mois de port
et en ne le lavant que quelques fois.

Enfin, si vous avez un jean très particulier, le lavage à sec dans un pressing reste la meilleure solution. 

Guide d’achat du jean 

En résumé, voici donc ce qu’il faut retenir au moment d’acheter votre jean.

Fit et coupes :
– Les boutons doivent être compliqués à fermer et le fond des poches difficiles à atteindre.
– Les fesses doivent être maintenues un peu aplaties par le jean à l’essayage.
– On doit pouvoir passer deux doigts entre le jean et la hanche.
– Il ne doit pas y avoir trop de toile au niveau des cuisses ou de l’entre-jambe.
– Les cuisses doivent bien fittées.

Qualité de la toile :
– Le tissu et les coutures doivent être réguliers.
– La couleur doit être profonde et prendre bien la lumière.

Maintenant j’espère que vous ne retrouverez plus face à une pile de jeans avec un air perdu ! Et pour aller plus loin, venez découvrir de nombreux autres conseils sur le blog mode BonneGueule.fr.

Partager
La team BG

Co-fondateur de Bonne Gueule avec Benoît Wojtenka, Geoffrey partage avec vous ses bons conseils mode, avec tous les autres membres de la team BG, Luca, Florian, Alexandre...