Comment trouver son style ?

Quel style est fait pour moi ?

Se donner la peine de trouver son style, c'est quelque chose que beaucoup d'hommes cherchent à éviter par des maximes faciles comme « Chacun ses goûts » ou encore «  Ah, les goûts et  les couleurs, tu sais… »

En mode masculine, c'est une croyance populaire qui vous emmènera droit dans le mur, souvent mise en avant par ceux qui s'intéressent le moins à leur apparence. Et au final, de quoi parle-t-on vraiment ? De mode masculine ou de style ? Quelle est la différence entre les deux ? Comment vous servir de l'un et de l'autre pour arriver à vos fins ?

Des modes et des styles

Quand on parle de style, on parle surtout d'un univers dans lequel on peut classer une tenue : on peut avoir le dandy avec une pointe d'originalité comme chez Melinda Gloss, le baroudeur en tenue noire avec des variations de coupes et de proportions comme chez Rick Owens ou encore l'aventurier et le travailleur qui rappelle les pionniers américains les plus glorieux comme chez Levi's Made and Crafted ou Woolrich Woolen Mill.



Trouver son style ne veut donc pas dire qu'il n'y a qu'un style universel adéquat :
tous ceux que j'ai énoncés sont parfaitement valables en termes de qualité des coupes, des proportions ou des matières. Dans cette myriade de solutions possibles, il n'y en a qu'une que l'on recherche : c'est la VÔTRE.
Mais trouver cette solution qui vous correspond idéalement est un travail de fond, qui peut prendre parfois des années.

Comme un stewart qui donnerait les consignes de vol, il est de notre devoir de vous donner quelques précautions d'usage avant que vous ne vous lanciez dans cette longue quête sur vous-même, digne du Seigneur des Anneaux.

Le travail préparatoire

Comme on l'a dit, il existe plusieurs styles et, pour avoir une bonne idée de par où commencer, vous devez vous poser les bonnes questions sur votre style idéal: décontracté, casual, casual classe, épuré, sombre, jeune, emo, skateur, punk, grunge ?

Pourquoi éliminer les quatre derniers choix ? Car ce sont des tendances qui vous enfermeront dans un total look : ce sont des tendances qui vous déguisent et sont livrées en kit (voire en kilt), et qui, en plus, sont purement transitoires (c'est-à-dire réservées aux adolescents).

A part si vous vous destinez à une brillante carrière de punk à chien, vous vous imaginez être pris au sérieux en étant encore skateur/punk/grunge après vos 25 ans ?

© Photo buzzromand.rougefm.com

N'est ce pas plus beau, une garde-robe minimaliste ? (Crédit : theluxhome.com)

Le travail préparatoire que nous avons évoqué comporte deux étapes majeures :

1- Faire un nettoyage de printemps et chasser les basiques

La première étape, c'est faire le tri dans votre garde-robe. Vous connaissez la loi de Pareto ? Elle s'applique aussi à vos vêtements : en gros vous ne portez que 20% de votre garde-robe les 80% du temps.

Pour éliminer les 80% restants, vous devez en gros enlever tout ce que vous n'avez pas porté les trois dernières semaines (sauf si c'est pour des raisons climatiques).

Posez-vous les bonnes questions sur les 20% les plus portés : qu'en est-il de la qualité des matières ? Les coupes sont-elles appropriées ? Avez-vous reçu des compliments sur votre manteau favori ?

Surtout, ces 20% sont-ils interchangeables et polyvalents ? Où ne s'intègrent-ils que dans des tenues très particulières ? Ces 20% devraient en fait surtout être composés de basiques et ça ne se fait pas par hasard : il y a une liste bien précise à respecter. Vous en aurez toujours besoin, à moins de vivre dans une grotte.

Les basiques à toujours avoir dans sa garde-robe :
– Des chemises bien coupées, claires et en coton pour les porter toute l'année ;
– de la maille : à prendre sobre et foncé, avec le plus de laine possible ;
– une pile de tee-shirts avec une coupe ajustée sans être moulante ;
– des pantalons : l'idéal est d'avoir au moins un jean, un chino et un pantalon en laine plus formel ;
– un manteau : un pour l'hiver (toujours avec le plus de laine possible) et un pour la mi-saison ;
– des chaussures de ville et des sneakers.

Pour bien choisir ces basiques, il vous faut d'abord développer votre goût. C’est la première étape pour trouver son style. C'est un peu comme un muscle : ça se travaille et ça vous servira pour approfondir votre style.

2- Travailler son goût

Il s'agit d'un gros investissement en temps (et parfois en argent) : vous allez devoir changer vos habitudes, c'est-à-dire éviter les chaînes de prêt-à-porter auxquelles vous êtes habitués et vous tourner vers les petits créateurs et les marques plus haut-de-gamme.

Un objectif : reconnaître les belles matières en les touchant et en apprenant à apprécier leur texture, leur souplesse et leur fluidité. Faites-le au moins trois fois par mois et prenez l'habitude d'en découvrir toujours plus.

Développez ensuite votre curiosité : cela passe par une attention de tous les instants, dans votre quotidien. Observez les hommes bien habillés en vous demandant ce qui fait le succès de leur style et en quoi vous pourriez vous inspirer d'eux pour progresser. Observez aussi les femmes (ça sera forcément plus facile !) et le travail des couleurs et des proportions qui est forcément plus approfondi chez elle.

La rue vous laisse de marbre ? Alors écumez les sites comme The Sartorialist

Quand la mode laisse place au style

La mode, c'est au final le phénomène qui vous poussera plusieurs fois en l'espace de quelques années à essayer des styles différents.

Il favorise une approche par l'erreur qui vous aidera, au fur et à mesure des tenues et des vêtements que vous essaierez, à trouver ceux qui vous mettent à l'aise tout le temps, peu importe les circonstances et sans vous poser trop de questions.
La base de votre style, c'est eux.

Sur ce chemin tortueux, il y a quelques pièges à éviter :
– La tentation de juger : « c'est beau »  / «  c'est laid ». Vous n'aurez pas forcément d'avis à donner sur tout : certains styles vous plairont (ou pas) tandis que d'autres vous laisseront indifférents car ils seront complètement étrangers à votre personnalité et à votre contexte

– L'influence des forums de mode : évitez de vous laisser entraîner par les gros forums de mode qui, pour la plupart, essaient de vous formater en rabâchant les sujets sur la dernière paire de sneakers ou la dernière marque à la mode. C'est une bonne source d'informations, mais vous devez garder à l'esprit que vous achetez pour vous, en fonction de votre environnement, et pas pour faire de vos vêtements un trésor à exposer à la vue d'anonymes sur Internet.

Le but n'est pas d'accumuler indistinctement toutes les dernières pièces à la mode
(Crédit : highsnobiety.com)

Le mot de la fin ? N'ayez pas peur d'user et de (vraiment) porter vos vêtements. C'est typiquement lorsque vous aurez mis un cardigan 4 ou 5 jours sur 7 pendant un mois  que, après avoir essayé toutes les combinaisons de tenues possibles, vous vous le serez approprié et qu'il sera devenu une pièce vraiment utile à votre style.

En apprendre plus sur la mode masculine ?
Si vous recherchez encore plus de conseils en mode masculine, vous pouvez découvrir notre magazine masculin BonneGueule.fr.

Partager
La team BG

Co-fondateur de Bonne Gueule avec Benoît Wojtenka, Geoffrey partage avec vous ses bons conseils mode, avec tous les autres membres de la team BG, Luca, Florian, Alexandre...